Raconter une expérience personnelle - par les 6e1


Commentaires: 0
Par Lila
Par Elena
Par Farah

Lors d’une sortie en forêt, qui avait lieu dans le cadre d’un projet nommé « projet vie sauvage », je remarquai un trou dans ma poche de pantalon où j’avais mis mon téléphone. Il n’était plus là. J’étais très inquiète et pendant que toute la classe faisait une pause, je voulus vite chercher mon téléphone perdu. J’espérais que personne ne remarquerait la disparition d’une élève et je m’éloignai furtivement, jusqu’à ce que je ne voie plus personne.

Mais je ne trouvai pas mon téléphone. Au bout d’à peu près une demi-heure de recherche, je voulus retourner auprès de ma classe et demander à quelqu’un de m’aider. Je regardai autour de moi et réalisai que je ne savais plus ou j’étais. Perturbée, j’allais dans toutes les directions sans retrouver personne. Dans ma panique et mon désespoir, je hurlais pour que quelqu’un m’entende. Mais la seule voix que j’entendais, étais la mienne dans le résonnement de mon écho. Je ne savais plus quoi faire. Si seulement j’avais eu mon téléphone, j’aurais pu appeler ma copine et elle aurait pu informer la maîtresse. Alors ils seraient sûrement venus me chercher.

Tout à coup, je vis une chose qui brillait au soleil. Croyez-moi ou pas, c’était mon téléphone ! La batterie suffisait juste pour appeler ma copine et lui envoyer ma position géographique sur Whatsapp. Ensuite mon téléphone s’éteignit. J’étais si heureuse quand ils vinrent me trouver au bout de quelques minutes. La sortie était sauvée !

Par Raphael

Au tout début, lorsque j’ai réalisé que j’avais perdu mon groupe et que j’étais tout seul, l’effroi s’empara de moi car la forêt était immense et remplie d’animaux sauvages. Comme je ne savais absolument pas où je devais aller pour rejoindre le groupe, j’ai dû rester très longtemps dans cet endroit sinistre. La faim me tenaillait, je n’avais à manger que ce que j’avais préparé pour la sortie, c’est-à-dire : quasiment rien. Je me disais bien que mon groupe allait me retrouver mais je ne savais pas quand.

 L’idée de me faire attaquer par des bêtes sauvages m’épouvantait et donc, pour me protéger, j’ai décidé de ramasser un grand bout de bois. Si jamais des animaux apparaissaient, je pourrais l’utiliser pour me défendre. Mais le pire, c’est qu’il était vraiment ennuyeux de rester tout seul dans cette forêt gigantesque. J’étais un peu rassuré de pouvoir me défendre, mais le moindre bruit me glaçait d’horreur. J’ai décidé de ne pas bouger et de rester dans un endroit fixe pour ne pas me perdre encore une fois mais l’attente me semblait interminable et angoissante.

 Ce n’est qu’à la nuit tombée que le groupe m’a finalement retrouvé. Quand je suis revenu au camp, j’ai demandé à un de mes amis quelle heure il était. Il m’a répondu qu’il était 21 heures. La sortie avait commencé à 16 heures donc cela voulait dire que j’étais resté seul cinq heures dans cette forêt lugubre.

La prochaine fois qu’il y aura une sortie, je m’agripperai à une personne pour ne pas me perdre et ainsi, même si nous nous perdons, je ne serai pas seul !

Par Simon

Cet été-là, mes parents m’avaient envoyé en colonie de vacances pendant deux semaines, dans le Sud de la France. Tous les jours, nous avions un programme différent. Un jour, nous avions prévu de camper dans la forêt. Tout excité à l’idée de passer la nuit dans une tente, je me suis dépêché de me préparer pour ne pas arriver en retard. Nous avons pris un bus et roulé presque deux heures. Puis, nous nous sommes arrêtés en plein milieu de la forêt : là nous avons installé les tentes et préparé le déjeuner.

Pour le déjeuner, nous avions emmené des saucisses. Il fallait donc faire un feu de camp. Plusieurs d’entre nous ont été désignés pour aller chercher du bois dont moi. Je me mis donc en route. Sur mon chemin, j’aperçus un papillon multicolore. Il était si beau que je décidai de le suivre.  Je m’enfonçai toujours plus loin dans la forêt sans m’en rendre compte. Au bout d’un moment, je regardai autour de moi et je ne vis rien que des arbres. Je me retournai dans tous les sens. Ne sachant plus de quelle direction j’étais venu, je me mis à appeler mes camarades au secours : « Jonathan, Fred, Alex, vous m’entendez ? ». Personne ne me répondit. J’étais pétrifié, et je sentais une boule dans ma gorge. Je me mis à pleurer et à courir dans tous les sens. Je m’imaginais déjà mort de faim et de froid et dévoré par les loups. 

            Après un long moment, j’entendis du bruit au loin. Alors, je m’arrêtai et tendis l’oreille. J’entendais crier mon nom, étais-ce une hallucination ? Non, les cris se rapprochaient. Je me mis à courir dans leur direction. Et quand je vis le premier de mes camarades, je lui sautai dans les bras ! Quel soulagement, j’étais sauvé !

            Depuis ce jour, j’ai appris qu’en forêt, il faut rester en groupe et ne pas trop d’éloigner, et qu’il faut toujours avoir une boussole sur soi pour ne pas se perdre.

Par Rose

Cette année, mes parents avaient prévu de m’envoyer en colonie de vacances. Justement celle-ci avait envisagé de partir dans la forêt de Brocéliande !

     Une fois à destination, nous mangeâmes nos sandwiches. Puis nous voilà partis pour une longue randonnée. Après quelques heures de marche, nous nous arrêtâmes pour faire une petite pause. J’allai remplir ma gourde près d’un ruisseau mais à mon retour, je ne vis personne ! Tout à coup, mon cœur se mit à battre très fort. L’angoisse m’envahit.

    Après quelques minutes de réflexion, je vis une lumière jaillir des buissons… Je regardai autour de moi pour m’assurer qu’il n’y avait personne, puis je m’approchai tout doucement des buissons… Subitement, j’aperçus devant un lac des personnes en tenues très médiévales  qui semblaient plongées dans une profonde conversation. Peu à peu, je parvins à reconnaître ces deux personnes… Et peu à peu l’excitation m’envahissait ! J’avais devant moi les deux personnages mythiques de la légende : « Le Roi Arthur » : Merlin l’enchanteur et la majestueuse fée Viviane. C’était une immense chance et un honneur de les rencontrer ! Par pure maladresse, je marchai sur une petite brindille qui évidemment se cassa. Tous deux restèrent aux aguets et je repris mon souffle, mais je pris quand même le risque de les retrouver…

Je m’approchai tout doucement d’eux tout en étant gênée mais toutefois émerveillé. Très rapidement ils m’aperçurent, alors évidemment en observant ma tenue, ça leur fit un choc… alors je commençai à leur parler.  

  -Euh, excusez-moi, que faites-vous ici ?  leur demandai-je.        

-Tout d’abord, qui êtes-vous, jeune demoiselle et que faites-vous ici ? me demanda Merlin calmement. Je leur expliquai qui j’étais et comment j’avais fait pour être là.

  Au bout de quelques heures, il me donna en cadeau un écu… Mais à ce moment précis, mon réveil se mit à sonner… Ce n’était qu’un rêve ! Mais alors, quelle était cette pièce au fond de ma poche ? 

Par Isaak
Par Constantin 
Par Malak

Depuis que j'étais venue dans la colonie, je ne me sentais pas bien. Mon sentiment se multiplia en deux dès que  je ne vis plus mon groupe. Ce qui compliquait la situation c’est que nous étions dans la forêt. Inquiète, je commençai à appeler toutes les personnes qui étaient avec moi dans le groupe un par un, mais en vain, personne ne répondait. Alors je commençai à trembler de peur

Soudain, j'entendis des bruits de chuchotements derrière mon dos je me retournai mais personne ! Je trouvai ça bizarre mais puis je me dis que ce n’étaient que des hallucinations…

Mais c’était vrai car bientôt, je vis l’ombre de la guide qui nous avait amenés dans la forêt ; alors, je me retournai encore une fois mais cette fois –ci je vis tout mon groupe : ils étaient là en train de me regarder avec un grand sourire aux lèvres puis ils rirent très fort et ils m’expliquèrent que je n’étais pas concentrée et qu’ils m’avaient perdu. Mais après ils m’avaient retrouvée, et ils  avaient voulu me donner une leçon de morale.

La morale de l’histoire est qu’il ne faut jamais se faire distraire par quelque chose car parfois les conséquences peuvent être graves.

Par Victor

Cette année, mes parents m´avaient mis dans une colonie de vacances de deux semaines. La première semaine avait été formidable. Nous étions allés à la plage, nous avions fait un concours de cuisine… et ce soir-là, nous allions faire une sortie en forêt. Le chef de la colonie nous dit que nous devions rester groupés, et nous entrâmes dans la forêt.

Elle était si sombre qu´on ne voyait qu´à deux m de soi, mais heureusement j´étais équipé d´une lampe de poche. Soudain, un enfant derrière moi se mit à crier. Je me retournai et vis une énorme créature. En un clin d´œil, tout le groupe s´était dispersé dans la forêt. Moi je m’étais caché sous de l´herbe arrachée pour me camoufler. J´attendis quelque minutes puis sortis de ma cachette. À ma grande surprise, tout le monde avait disparu. J´étais seul et avais la chair de poule. Mes jambes flageolaient et j’avais une boule dans ma gorge.

Soudain, j´entendis un bruit derrière moi. Alors je pris mes jambes à mon coup mais je trébuchai sur une pierre et ma lampe de poche tomba de ma main. De grosses  gouttes de sueurs coulaient le long de mon dos pétrifié. La créature se rapprochait de plus en plus près. Mon cœur battait la chamade, mais je rassemblai tout mon courage et me retournai. Pourtant je ne vis ni cyclope, ni squelette mais… le moniteur de la colonie.

Il me raccompagna au camp et tout se finit bien. En réalité, la créature était Charlie, un copain qui avait mis un masque pour nous faire peur.

Par Sadia

    Aujourd’hui je fais une sortie avec ma classe. Nous avons déjà constitué les groupes au départ. Il y a deux groupes. Le premier prend le chemin qui passe par les champs et le deuxième celui par la forêt. Je cours vite vers mon groupe pour qu’on puisse partir. Je n’aime pas les insectes, mais eux ils m’aiment.                                      

« Attention tes lacets sont ouverts ! » me signale un de mes camarades.

Je lui réponds :                                          

« Ah, merci. Passe devant moi, ça peut durer. »

Il passe devant moi. Mais je n’ai pas remarqué qu’il était le dernier dans le rang.

   Quand je relève ma tête, mes camarades ne sont plus là. Je regarde devant et derrière moi mais je ne les trouve pas. Je suis étonnée : me suis-je perdue ? Mais il n’y a qu’un seul chemin ! Donc je suis ce chemin ! Au bout d’un moment je sens la peur monter en moi, car je vois que le chemin se sépare en deux. L’angoisse m’envahit. Quel chemin prendre ? Je tourne la tête pour voir s’il y en a d’autres et là je vois une clôture. Sur le portail est inscrit : passage pour les élèves. Quel soulagement ! J’ouvre vite la clôture et je la traverse. Je cours si vite que je n’ai même pas le temps de contempler les arbres et plantes, ce que je fais toujours normalement. Enfin je vois un de mes camarades. Je soupire de soulagement. Ouf ! Ils sont tous là ! Comme je suis rassurée !

Par Anaïs

Pendant mes vacances, dans une colonie, nous avons fait une randonnée dans la forêt.  Nous marchions tranquillement. Après une heure de marche, j’ai vu une superbe fleur. Je me suis arrêté pour la contempler, mais malheureusement j’étais la dernière d’un certain temps du groupe. Quand j’ai fini d’admirer la fleur et que j’ai voulu rejoindre mon groupe, celui-ci n’était  plus là.

Je tremblais comme une feuille, de froides sueurs me coulaient dans le dos. J’ai cru que j’étais enfermé dans cette forêt. Je criais, je paniquais, je courais  dans tout les sens en espérant qu’un angle viendrait et qu’il m’indiquerait la sortie de ce labyrinthe.

Bien sûr, ceci ne s’est pas produit, mais mon secours est venu quand même : ainsi j’ai entendu la voix de mon amie qui m’appelait. Quel soulagement ! Je lui ai répondu que je me trouvais encore près de la fleur. Le groupe est alors reparti en arrière et m’a sauvé. Ma copine a couru vers moi et m’a pris dans ses bras.

Le reste de la journée s’est bien passé et nous avons bien ri en repensant cet épisode.

Par Okan 
Par Merlin


Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire



Commentaire:

Le commentaire sera visible dès que le modérateur l'aura approuvé.
Envoyer le commentaire

 

 

À propos de ce blog
Surtout créé pour garder une trace des textes (souvent de grande qualité) des élèves, que nous n'avons pas toujours le temps de lire en classe, mais aussi des projets et sorties menées en classe et en dehors, ce blog se veut aussi un lieu d'échange ! Chacun de mes élèves est encouragé à participer, soit par un commentaire, soit par un texte sur un thème au choix. Faites nous partager vos passions, qui peuvent être littéraires ou non !
Derniers articles
08.06.2020
Une parodie de la fable "Le Corbeau et le Renard" par Benjamin Rabier
31.05.2020
Dessins de fables, par Elena

Je lis les fables en français et en russe. Notre poète de 19ième ...

[lire plus >>>]
31.05.2020
Portraits chinois sur Baudelaire, par les 1°2
31.05.2020
Anthologies poétiques à partir des Fleurs du mal
25.05.2020
Un abécédaire sur le livre Vendredi ou la vie sauvage
24.05.2020
Ecrire une brève à partir d'un titre (6e1)

De plus en plus de vols de sacs à main dans le métro ! Un homme ...

[lire plus >>>]
24.05.2020
Mon interview d'une star

Prépare l'interview de ta vedette préférée, en cinq questions !

[lire plus >>>]
19.05.2020
J'écris de ma fenêtre (poèmes écrits par les 1°2)

"Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde,
Je verrai ...

[lire plus >>>]
15.05.2020
Des recettes de cuisine exotiques à la manière de Vendredi
13.05.2020
Plusieurs étapes du travail sur Vendredi ou la vie sauvage, par Elena

Bravo à Elena pour son travail très enthousiaste sur le livre ! (et ce ...

[lire plus >>>]
11.05.2020
Portraits araucans à la manière de Vendredi

 „C’est un ruban d’argent, c’est un murmure entre les saules, c’est ...

[lire plus >>>]
06.05.2020
Raconter une expérience personnelle - par les 6e1

Imagine que tu es dans une colonie de vacances, et que lors d'une ...

[lire plus >>>]
06.05.2020
Le coronavirus : récits d'expérience

 Vous pouvez envoyer vos réflexions, votre témoignage personnel au ...

[lire plus >>>]
29.04.2020
Rédiger la suite d'un extrait de roman policier en insistant sur les émotions (6e1)

(d'après Arthur Conan Doyle, Le Chien des Baskerville) Nous nous ...

[lire plus >>>]
29.04.2020
Vendredi ou la vie sauvage de Michel Tournier : un roman d'aventure lu par les 6e1

Voici une sélection de travaux particulièrement créatifs, ou des ...

[lire plus >>>]
16.04.2020
Ecritures à partir des récits d'aventure - 6e1
07.04.2020
Inventer un épisode de l'Odyssée - par les 6e1

Voici le texte de vos rédactions sur l'Odyssée rencontrant un monstre ...

[lire plus >>>]
17.11.2018
Sortie à l'Albertina des 2ndes5

Le vendredi 5 novembre, les élèves de 2nde5 se sont rendus à ...

[lire plus >>>]
17.11.2018
Comment reconnaître un ogre ? (par les 6ème2)

Dans Sacrées sorcières de Roald Dahl, la grand-mère du narrateur nous ...

[lire plus >>>]
27.10.2018
Rallye dans Vienne des sixièmes

Le 11 octobre, toutes les classes de sixièmes ont participé à un ...

[lire plus >>>]
27.10.2018
Visite à l'Albertina par les 2nde5

Le 5 octobre dernier, après avoir lu des nouvelles de Maupassant et ...

[lire plus >>>]
29.06.2018
Une fin d'année en beauté : le défi lecture

Le vendredi 29 juin de 9:30 à 12:30, les trois classes finalistes du ...

[lire plus >>>]
27.06.2018
Sortie au Motorikpark et au Zoom

Le 26 juin, après la sortie au théâtre et alors que les 5èmes5 ...

[lire plus >>>]
26.06.2018
Sortie au théâtre : Lust am Leben, Theater Wozek

Le mardi 26 juin, les classes de 5e1 et 5e5 se sont rendus pour la ...

[lire plus >>>]
24.06.2018
Le voyage de Gulliver à Brobdingnac, ou le pays des géants, par Antoniu, 5e5

Gulliver parcourt le nouveau pays dans lequel il est arrivé :

C’éta ...

[lire plus >>>]
24.06.2018
Compte-rendu de l'atelier théâtre du 19 juin avec Karl Wozek, par Inès (5e1) et Antoniu (5e5)
24.06.2018
"Escape game", un phénomène à la mode, par Tyra, 5e5

« Escape game », jeu d’évasion ludique est un nouveau concept à ...

[lire plus >>>]
18.06.2018
Ma passion pour le foot, par Olivier, 5e5

Aujourd’hui je vais vous parler de ma passion pour le sport,  plus ...

[lire plus >>>]
18.06.2018
L'Arizona, par Antoniu, 5e5
13.06.2018
Une musique plaisante, par Kirill, 55

Cette année j’ai découvert un nouveau style de musique inconnue pour ...

[lire plus >>>]
12.06.2018
Ma passion pour le dessin, par Isabella, 55

J'adore dessiner, j'ai toujours adoré dessiner.

Quand ...

[lire plus >>>]
04.06.2018
Sortie au WUK : ``Um zwei beginnt die Revolution´´, par Leon, 55

Le Mercredi 16 Mai, nous sommes parties dans le cadre du cours ...

[lire plus >>>]
03.06.2018
La montagne (poème de Florian, 5e5)
03.06.2018
"Mon merveilleux jardin", spectacle du concours de poésie 2018 !
23.04.2018
Carnet de voyage : Lilli au Sri Lanka

Pendant les vacances de Pâques, Lilli s'est rendue, en famille, au Sri ...

[lire plus >>>]
19.04.2018
L'amour fou de Tristan et Iseut (textes et dessins d'élèves de 5e5)
22.03.2018
Poésies du jardin, par les 5e5 (et quelques élèves de 5e1)

Deux jours après le début du printemps, je mets ici les poésies ...

[lire plus >>>]
22.03.2018
Sortie au Dschungel Theater, Parzival

Les 13 et 14 mars 2018, à 10h30, nous, élèves de 5e5 et de 5e1  ainsi ...

[lire plus >>>]
14.03.2018
Sonnets sur le voyage, par les 5e1

Après avoir étudié quatre poésies dont trois sonnets de Du Bellay, ...

[lire plus >>>]
07.02.2018
Exercices poétiques, par les 5e1
18.01.2018
Les carnets de voyage des 5e

Imaginez que vous découvrez une nouvelle civilisation, un monde ...

[lire plus >>>]
11.12.2017
Notre visite à Paris, par Laura, 5e1

Au retour des vacances de Toussaint, Laura et Manon, élèves de 5e1, se ...

[lire plus >>>]
24.11.2017
Sortie au cinéma : Wallay de Berni Goldblat

Le 13 Novembre, nous sommes allés au Votivkino pour voir le film ...

[lire plus >>>]
15.11.2017
Les bêtises des 5e1 et des 5e5 (2017-2018)

Voici quelques bêtises racontées par les élèves !

[lire plus >>>]
15.11.2017
Sortie au Dschungel, Atlas der abgelegenen Inseln
14.11.2017
Défi lecture 2017-2018 : à vos marques, prêts, lisez !

Cette année, vous allez participer au défi lecture dans lequel les cin ...

[lire plus >>>]
30.06.2017
Le spectacle Les Fourberies de Scapin par les 5e4

Les 23 et 28 juin 2017, les élèves de la 5ème4 ont représenté avec ...

[lire plus >>>]
29.06.2017
Un lieu merveilleux, par Daphné et Clara, 5e2
13.06.2017
Les bêtises des 5èmes2

Voici les rédactions des 5èmes2 sur le thème "raconter une bêtise ...

[lire plus >>>]
17.05.2017
Ardent, Phafopart et la flèche, par Anjou Vaquette, 5e2
17.05.2017
"D'innombrables questions tournoyaient dans sa tête" (le dilemme d'Ardent) par Carla Wanko, 5e2
17.05.2017
"Le grand jour était venu" (Ardent et Maugré) de Joëlle Geisinger, 5e2
16.05.2017
Le Chevalier Ardent, par Paul Mougneau
08.05.2017
Ardent, Gwendoline et le serpent, par Daphné Perret, 5e2

d'après le sujet de rédactionn "faire le récit d'un dilemme" (manuel ...

[lire plus >>>]
09.03.2017
Récits d'affrontement, par Alix, Wolfram, Hector
07.03.2017
Corrigés du cahier de grammaire p42-61
03.03.2017
Le sujet du concours de l'AMOPA, c'est ici
28.02.2017
Récits d'affrontement, par Fanni, Iris, Ferran, Eli, Davy, 5e4

Le sujet de la rédaction se trouve dans le manuel Terre des lettres ...

[lire plus >>>]
21.02.2017
Le spectacle des 5èmes2, un bilan très réussi !
06.02.2017
Voici l'affiche du spectacle de poésie des 5èmes2 !
16.01.2017
Les plus belles poésies des 5èmes4

"Vite", "le vent", "admirable", la guerre des escargots...(sans ...

[lire plus >>>]
16.01.2017
A tous les écrivains en herbe...

Voici un lien qui aidera les élèves intéressés par l'écriture, et qui ...

[lire plus >>>]
21.12.2016
Préparation du récital de poésie des 5èmes2

Le spectacle de poésie des cinquièmes 2 est prévu pour le ...

[lire plus >>>]
20.12.2016
Les carnets de voyage des cinquièmes

Partez en voyage dans des territoires inconnus, à la découverte de ...

[lire plus >>>]
Nouveaux commentaires
Damien a écrit le 02.12.2018
J´ai trouvé ces textes très humoristiques et intéressants. Les idées ... [lire plus >>>]
Yessine Ben Nejma a écrit le 29.11.2018
J'ai bien aimé l'histoire de Nicolas Adam. Son histoire est drôle est ... [lire plus >>>]
vittorio martelli a écrit le 29.11.2018
j'ai aimer celui de nicolas parceque l'image est drole [lire plus >>>]
Catégories