Sortie au cinéma : Wallay de Berni Goldblat


Commentaires: 0
bc
par Inès, 5e1 :

C’est l’histoire d’Ady, un garçon du Burkina Faso mais qui habite en France avec son père. Il a volé de l’argent à son oncle pour s’acheter un casque et un téléphone portable. Son père décide donc de l’envoyer en vacances au Burkina Faso, où il va devoir réparer son erreur.

Le problème est qu’Ady est un garçon très gâté et que le Burkina Faso ne ressemble pas du tout à la France : il y a sans arrêt des coupures de courant et les enfants doivent aider leur famille en travaillant très tôt. L’eau est plutôt rare et il faut aller la chercher au puits. Ady, qui n’a pas l’habitude de ces conditions de vie, doit en plus travailler pour rembourser à son oncle l’argent volé, sinon il ne pourra plus rentrer en France car son oncle a ses papiers. Il décide tout de même de rentrer dans son pays sans prévenir sa famille. Heureusement, on s’aperçoit de sa disparition et son cousin Jean le ramène au village. La famille joue un grand rôle au Burkina Faso et son oncle a donc décidé de ne pas le laisser partir seul. La femme aussi joue un très grand rôle, car c'est elle qui assure la reproduction de l'homme. Ça se voit par exemple quand l'oncle Amadou envoie Ady rendre visite à sa grand-mère pour l'initier. C'est aussi pour ça que le film s'appelle "Wallay" ce qui veut dire en anglais la patrie au féminin (ce mot n'existe pas).

Finalement, Ady accepte de travailler pour son oncle et le sauve peu après de la noyade. Il obtient donc ses papiers et avec ceux-ci, l’autorisation de retourner en France.

Pendant tout ce film, il était aussi question d’initier Ady : il a dû se rendre chez sa grand-mère par le « chemin des initiés », un chemin au milieu de la savane, alors qu’il aurait pu y aller en voiture. Il aurait aussi dû être circonscrit, mais il l’empêche juste avant de quitter le Burkina Faso.

J’ai trouvé que la fin était un peu décevante, car j’avais espéré qu’Ady déciderait de rester au Burkina Faso malgré les différences avec la France. Le reste du film m’a beaucoup plu parce que l'histoire était intéressante et originale et j’ai adoré cette sortie.

par Tyra, 5e5

Wallay est l’histoire d’un jeune de Paris, Ady 13 ans franco-burkinabé assez moderne (baskets voyantes, casque High-tech, vêtement à la mode) qui est livré à lui-même; plus facilement attiré par le vol, la délinquance que par l’école.

Quand son père découvre qu’il vole et qu’il manque de respect, il contacte son frère au pays et lui demande de le prendre pour l’éduquer. Ady se retrouve donc en “vacances” chez son oncle.

En Afrique, les règles et les codes sont différents de chez lui. Les habitants se lavent dehors avec un seau d’eau puisé dans un puits, l’électricité n’est pas partout dans les maisons. La vie au quotidien est dictée par des traditions ancestrales telles que les initiations et la circoncision (cérémonie du passage de l’enfant à l’adulte par des danses et le retrait d’une partie du prépuce) dont Ady ne comprend pas le sens. Mais il n’est pas en vacances et doit travailler pour rembourser ce qu’il a volé et se soumettre aux rituels. Pour le guérir de son insolence, son cousin le conduit chez sa grand-mère. Des liens affectifs se tissent entre les deux personnages ainsi qu’avec une fille du village.

Le personnage d’Ady est très amusant, tendre attachant ; il joue de façon très naturel et illumine ce film. Sa progression évolue tout au long de l’histoire. Il arrive en tant que touriste et découvre au fur et à mesure son passé, ses racines, sa culture, et en ressort transformé en une meilleure personne.

La musique presque absente – par moment – mais parfois douce et rythmée, transporte le spectateur à travers forêt, montagne, paysage magnifique et savane.

Le jeu des acteurs est très bien joué :

  • le cousin (pêcheur de métier) tient le rôle de grand-frère autoritaire mais juste ;
  • l’oncle : autorité paternelle, protecteur;
  • la grand – mère : très tendre et heureuse d’avoir son “petit blanc”, sa présence maternelle fait du bien à Ady  car sa mère est morte) donc c’était inhabituel pour lui de recevoir tant d’affection. C’est la seule qui le comprenne.  

Les scènes de pauvreté telles que : - coupures d’électricité et d’eau, retrait d’eau au puits pour la toilette -, ne les attriste pas. Ils sont pauvres mais pas misérables. Ils ont peu, mais savent danser et fêter.

Les rites d’initiation et de circoncision peuvent être choquants pour nous les occidentaux même s’il existe un rite appelé “Bizutage” (actes dégradants et humiliants imposés aux étudiants pour symboliser leur intégration) qui selon moi est très méprisant.

En conclusion, je dirai que le contenu du film m’a bien plu ; cela m’a ouvert les yeux sur certaines choses. Les Africains ont des relations humaines très fortes (malgré le peu qu’ils possèdent et leur condition) qui ont souvent disparu dans nos sociétés modernes. 

par Lilli, 5e1

La semaine dernière, nous nous sommes rendus au cinéma pour regarder le film „Wallay“.

    Le film a été fait par Berni Goldblat. Le rôle principal „Ady“ est joué par Makan Nathan Diarra. Hamadoun Kassogué a incarné l’oncle Amadou et Jean était joué par Ibrahim Koma. C’est un film dramatique. Les langues parlées dans le film sont le français, le burkinabé et le qatarien.

Le film parle d’un garçon se nommant Ady. Il est de couleur noire. 

Ady a 13 ans et n’écoute plus son père qui l’élève seul. Ce dernier, à bout de ressources, décide de confier Ady à son oncle Amadou, le temps d’un été. 
L’oncle Amadou et sa famille habitent de l’autre côté de la Méditerrané, au Burkina Faso ! 
Là-bas, à 13 ans, on doit devenir un homme, mais Ady, persuadé de partir  en vacances, ne sait rien de cela. Son cousin Jean l’emmène à Gaoua, le village où la famille africaine de Ady habite.

Ady a volé de l’argent que son père a envoyé à sa famille au Burkina Faso pour qu’il puisse s’acheter un I-phone etc. Amadou veut qu’il le rembourse. Il lui propose de travailler pour 2 euros par jour. Ady lui demande si c’est sérieux?!

Il va rencontrer sa grand-mère, qui est ravie de le voir, elle lui parle beaucoup et il décidé de vendre sont I-phone et ses écouteurs pour rembourser l’argent son oncle, mais il le refuse – pour lui c’est toujours de l’argent « volé ».

Ady se trouve dans une situation difficile, car son oncle ne lui rend pas son passeport, donc ses papiers. Sans papiers, il est impossible de rentrer. Comme son oncle tient à ne pas accepter son argent, il achète en revanche un matelas pour sa grand-mère et des autocollants.

Mais, retour en arrière: Ady est persuadé que ce sont les vacances, mais il doit aussi « devenir un homme ».Comment devient-t-on un homme selon l’oncle Amadou entre autres?

Avec la circoncision. C’est l’ablation totale ou partielle du prépuce du PÉNIS.

Amadou veut endormir Ady et faire la circoncision derrière son dos. Le médecin qui devrait faire l’opération n’est pas d’accord, donc il ne le fait pas.                  

Ady se différencie de sa famille africaine par ce que en premier il est habitué à une vie plus riche. Il connaît de l’eau coulant et il est habitué à l’électricité.

Le peuple au Burkina-Faso n’a souvent pas d’internet et  les enfants n’ont pas de téléphone portable comme nous, donc il n’y a pas « Snapchat », « Instagram » ou « Facebook ». Probablement, ils ne savent même pas ce que c’est et ils jouent plus en réalité.

J’ai eu l’impression que les gens, décrits dans le film, sont heureux, car ils ont une culture, ils font des fêtes le soir et sont comme une immense famille même s’ils sont pauvres.

Moi, j’ai bien aimé le film, car on a vu comment une partie des gens vivent en Afrique. Les gens sont heureux et vivent en grande famille. Ils sont très gentils et accueillants, même s’ils sont pauvres. Je savais que la pauvreté règne en Afrique, mais j’ai cru que ca doit être plus difficile d’être heureux. Si je regarde autour de moi, il y a plein de gens qui ont beaucoup plus de moyens, mais qui sont beaucoup moins satisfaits.

Pour moi ce serait une bonne expérience de vivre en Afrique pour un ou  deux mois pour voir comment la vie se déroule là-bas.

par Christian, 5e5 

-Résumé

Dans le film, Ady, un adolescent doit envoyer une lettre de son père à son oncle en Afrique qui contenait beaucoup d’argent. Mais il prend une partie de cet argent et s’achète des choses pour lui-même (téléphone,…). Son père le remarque et lui tend un piège : il lui dit qu’il allait en Afrique pour vacances mais il veut qu’il travaille pour son oncle pour le rembourser. D’abord il refuse.

Un jour il va rendre visite à sa grand-mère qu’il aime immédiatement beaucoup et elle l’encourage à travailler pour son oncle. Alors il vend tous ses objets (Tablet, téléphone,…) et veut donner l’argent à son oncle qui refuse et dit : « Je ne prends pas l’argent des choses volées ». En plus il ne peut pas partir car son oncle a pris son passeport. Alors il décide de travailler pour lui.

Mais un jour son oncle parle avec son docteur de la circoncision de l’adolescent qu’il garde secrète, car il savait que celui-ci ne le voulait pas. Alors, l’adolescent a une attaque panique et fait bouger le bateau, ce qui fait tomber son oncle. Il le sort de l’eau et son oncle lui dit qu’il peut partir.

-Thèmes

Le film est une documentation sur l’Afrique et parle de la manière dont un adolescent s’adapte à la culture de ses anciennes. Dans le film il n’y a pas beaucoup d’action mais des sentiments come ceux pour sa grand-mère ou la fille dont Ady tombe amoureux. Dans l’histoire on voit aussi que les gens sont pauvres mais quand même joyeux et gentils. Les personnes vivent très bien avec des besoins moins grands que les nôtres.

-Mon avis

Je pense que le film est sentimental : même si on fait une erreur, on ne devrait pas mentir mais le film montre aussi que chaque humain fait des erreurs et que l’on doit pardonner celles-ci.

   Par Antoniu, 5e5

 Wallay est un film réalisé en 2017 par Berni Goldblat. Le film se passe en totalité (sauf  le début, en France) au Burkina Faso. Il raconte l’histoire de Ady, un adolescent venant du Burkina Faso et qui vit en France. Ady a une forte personnalité, il est insolent et irrespectueux face à son père. Il a même volé de l’argent de son père qui était censé être envoyer chez sa famille au Burkina Faso.

C’est pour cette raison que son père l’envoie là-bas pour des ‘’vacances’’, mais en réalité il voulait que son fils reste là-bas et travaille jusqu’à ce qu’il ait accumulé la somme d’argent qu’il a volé.

      J’ai trouvé le jeu des acteurs très naturel et amusant, spécialement celui d’Ady et de Jean. Jean est un personnage bon qui essaie d’aider et encourager Ady à travailler, tant qu’Ady est têtu, malin et parfois même bon et amusant. J’ai bien aimé la scène où Ady parcourait son chemin d’initiation et voulait se reposer, mais Jean n’était pas d’accord et un énorme serpent effraya Ady, ainsi qu’il a dû continuer son chemin.

      Les décors et paysages sont naturels et sont filmés dans la nature sauvage du Burkina Faso. Les scènes avec le marché m’ont beaucoup impressionné, car il paraît qu’il n’y a pas de décor et que c’est la vie quotidienne du Burkina Faso.

       La musique du film est très bonne et rythmée. Le son musical était partiellement en style moderne et aussi en style africain.

       Mon avis personnel est que le film est très original et très beau et je l’ai beaucoup aimé, donc je le conseille à tout le monde.

Par Viktoria, 5e1

Le film Wallay est un film pour enfant sur les deux thèmes étudiés en classe : « l’enfant et les autres », et le « voyage ». Le film se joue en France au début, mais la plupart du temps au Burkina Faso. Le personnage principal est un garçon qui à environ notre âge et qui s’appelle Ady. Chaque mois, le père d’Ady a envoyé de l’argent à sa famille au Burkina Faso. Dans le film, il n’est pas expliqué comment, mais Ady a pris l’argent et s’est acheté des choses pour lui-même. L’oncle d’Ady, qui vit au Burkina Faso et à qui l’argent a été adressé, a découvert ceci et voulait donc qu’Ady lui rembourse l’argent. Puisque celui-ci n’avait pas cette somme, l’oncle lui dit qu’il devra travailler pour deux euros par jour. Puisque la somme volée d’Ady est très haute, il devra travailler à peu près une année. Bien sûr, Ady n’était pas d’accord, et n’est pas allé au travail. Il a donc eu l’idée de vendre ses affaires (ses écouteurs, son smartphone etc…) pour pouvoir rembourser l’argent à son oncle. Quand il a voulu donner l’argent, celui ne l’a pas accepté, car il a vendu des objets qu’il n’a pas achetés avec son propre argent, c’était son père qui les lui a offertes, ou même il les a achetés avec l’argent volé. Je crois qu’Ady va beaucoup évoluer après sa rencontre avec sa grand-mère, une des seules au Burkina Faso qui, à ses yeux, le respecte et l’aime.

Je trouvais satisfaisant  que dans le film on voyait bien la différence entre l’Afrique et l’Europe. On ne le voyait pas qu’aux habitudes du Burkina Faso, mais aussi aux vêtements. La plupart des gens portaient des habits traditionnellement africains, mais Ady portait des habits plutôt modernes, ainsi que des accessoires comme le chapeau, ses chaussures, ses écouteurs etc.

Comme je l’ai déjà dit, les habitudes des Africains se distinguent de celles d’Europe. Il y a n’y a pas d’électricité pendant la journée, ni d’eau coulante, ni d’immeubles, les enfants doivent travailler, ils ont plus de respect devant des personnes plus âgées et peu vont à l’école. J’ai aussi remarqué que les enfants ont beaucoup moins de droits : quand Ady voulait porter plainte contre son oncle, les policiers se sont moqués de lui. Mais j’ai aussi vu qu’en Afrique, la famille semble être plus importante et que chacun s’occupe plus des autres qu’en Europe, ce que je trouve très positif.

Mon avis personnel du film, est que c’était un bon exemple d’évolution d’un enfant, même si au début je n’ai pas bien compris le sens du film.

 Ce qui m’a beaucoup aidée à changer ceci, a été la discussion en classe par rapport au film. Finalement, celui-ci m’a beaucoup plu, car on ne voit pas seulement l’évolution de l’enfant, mais aussi la manière dont les gens vivent au Burkina Faso.

par Isabella, 5e5

Le film Wallay provoque beaucoup d’idées et de pensées. Le film parle d’Ady, un garçon d’environ treize ans, qui a une famille africaine qu’il ne connaît pas. Ady vole indirectement l’argent de sa famille, ce qui lui crée beaucoup de problème. Alors qu’il va en Afrique pour les ”vacances”,  il apprend que son oncle lui prend son passeport pour l’obliger à rester en Afrique regagner l’argent volé. Il se sent isolé??? et accablé.

Le film est intitulé Wallay, que l’on peut traduire par “patrie”. Patrie vient de père, mais Wallay vient de mère donc le mot se traduit plus littéralement par “matrie”, qui n’est pas un mot français.

Quand Ady vient en Afrique ,il doit vivre dans une pauvreté anormale pour lui: le jour sans electricité, ne gagner que deux euros par jour, les ordinateurs qui ne marchent pas…

En regardant ce film, on comprend qu’en Afrique les gens vivent différemment, dans des villes moins developpées où la valeur de l’argent est différente. Mais aussi bien sûr il y a des choses positives en Afrique : tous sont considérés comme membres de la famille ( la famille est le plus important..), et même si les gens sont parfois pauvres, ils sont heureux (les enfants jouent...)...

Le personnage qui a le plus d’influence sur Ady est sa grand-mère, il l’aime et veut l’aider. Dans une scène du film, il est avec sa grand-mère en train de jeter des cailloux pour en chasser les animaux qui détruisent son jardin. Dans la scène suivante il va au marché et on le voit acheter des disques pour faire peur aux animaux du jardin. Cette scène était une des meilleures scènes du film car on comprend qu’il voulait améliorer le quotidien de sa grand-mère et qu’il l’aime beaucoup.

J’ai aimé la manière dont ce film a montré l’Afrique positivement tout en racontant une histoire intéressante et émouvante.



Commentaires

Aucun commentaire.

Écrire un commentaire



Commentaire:

Le commentaire sera visible dès que le modérateur l'aura approuvé.
Envoyer le commentaire

 

 

À propos de ce blog
Surtout créé pour garder une trace des textes (souvent de grande qualité) des élèves, que nous n'avons pas toujours le temps de lire en classe, mais aussi des projets et sorties menées en classe et en dehors, ce blog se veut aussi un lieu d'échange ! Chacun de mes élèves est encouragé à participer, soit par un commentaire, soit par un texte sur un thème au choix. Faites nous partager vos passions, qui peuvent être littéraires ou non !
Derniers articles
07.04.2020
Inventer un épisode de l'Odyssée - par les 6e1

Voici le texte de vos rédactions sur l'Odyssée rencontrant un monstre ...

[lire plus >>>]
17.11.2018
Sortie à l'Albertina des 2ndes5

Le vendredi 5 novembre, les élèves de 2nde5 se sont rendus à ...

[lire plus >>>]
17.11.2018
Comment reconnaître un ogre ? (par les 6ème2)

Dans Sacrées sorcières de Roald Dahl, la grand-mère du narrateur nous ...

[lire plus >>>]
27.10.2018
Rallye dans Vienne des sixièmes

Le 11 octobre, toutes les classes de sixièmes ont participé à un ...

[lire plus >>>]
29.06.2018
Une fin d'année en beauté : le défi lecture

Le vendredi 29 juin de 9:30 à 12:30, les trois classes finalistes du ...

[lire plus >>>]
27.06.2018
Sortie au Motorikpark et au Zoom

Le 26 juin, après la sortie au théâtre et alors que les 5èmes5 ...

[lire plus >>>]
26.06.2018
Sortie au théâtre : Lust am Leben, Theater Wozek

Le mardi 26 juin, les classes de 5e1 et 5e5 se sont rendus pour la ...

[lire plus >>>]
24.06.2018
Le voyage de Gulliver à Brobdingnac, ou le pays des géants, par Antoniu, 5e5

Gulliver parcourt le nouveau pays dans lequel il est arrivé :

C’éta ...

[lire plus >>>]
24.06.2018
Compte-rendu de l'atelier théâtre du 19 juin avec Karl Wozek, par Inès (5e1) et Antoniu (5e5)
24.06.2018
"Escape game", un phénomène à la mode, par Tyra, 5e5

« Escape game », jeu d’évasion ludique est un nouveau concept à ...

[lire plus >>>]
18.06.2018
Ma passion pour le foot, par Olivier, 5e5

Aujourd’hui je vais vous parler de ma passion pour le sport,  plus ...

[lire plus >>>]
18.06.2018
L'Arizona, par Antoniu, 5e5
13.06.2018
Une musique plaisante, par Kirill, 55

Cette année j’ai découvert un nouveau style de musique inconnue pour ...

[lire plus >>>]
12.06.2018
Ma passion pour le dessin, par Isabella, 55

J'adore dessiner, j'ai toujours adoré dessiner.

Quand ...

[lire plus >>>]
04.06.2018
Sortie au WUK : ``Um zwei beginnt die Revolution´´, par Leon, 55

Le Mercredi 16 Mai, nous sommes parties dans le cadre du cours ...

[lire plus >>>]
03.06.2018
La montagne (poème de Florian, 5e5)
03.06.2018
"Mon merveilleux jardin", spectacle du concours de poésie 2018 !
23.04.2018
Carnet de voyage : Lilli au Sri Lanka

Pendant les vacances de Pâques, Lilli s'est rendue, en famille, au Sri ...

[lire plus >>>]
19.04.2018
L'amour fou de Tristan et Iseut (textes et dessins d'élèves de 5e5)
22.03.2018
Poésies du jardin, par les 5e5 (et quelques élèves de 5e1)

Deux jours après le début du printemps, je mets ici les poésies ...

[lire plus >>>]
22.03.2018
Sortie au Dschungel Theater, Parzival

Les 13 et 14 mars 2018, à 10h30, nous, élèves de 5e5 et de 5e1  ainsi ...

[lire plus >>>]
14.03.2018
Sonnets sur le voyage, par les 5e1

Après avoir étudié quatre poésies dont trois sonnets de Du Bellay, ...

[lire plus >>>]
07.02.2018
Exercices poétiques, par les 5e1
18.01.2018
Les carnets de voyage des 5e

Imaginez que vous découvrez une nouvelle civilisation, un monde ...

[lire plus >>>]
11.12.2017
Notre visite à Paris, par Laura, 5e1

Au retour des vacances de Toussaint, Laura et Manon, élèves de 5e1, se ...

[lire plus >>>]
24.11.2017
Sortie au cinéma : Wallay de Berni Goldblat

Le 13 Novembre, nous sommes allés au Votivkino pour voir le film ...

[lire plus >>>]
15.11.2017
Les bêtises des 5e1 et des 5e5 (2017-2018)

Voici quelques bêtises racontées par les élèves !

[lire plus >>>]
15.11.2017
Sortie au Dschungel, Atlas der abgelegenen Inseln
14.11.2017
Défi lecture 2017-2018 : à vos marques, prêts, lisez !

Cette année, vous allez participer au défi lecture dans lequel les cin ...

[lire plus >>>]
30.06.2017
Le spectacle Les Fourberies de Scapin par les 5e4

Les 23 et 28 juin 2017, les élèves de la 5ème4 ont représenté avec ...

[lire plus >>>]
29.06.2017
Un lieu merveilleux, par Daphné et Clara, 5e2
13.06.2017
Les bêtises des 5èmes2

Voici les rédactions des 5èmes2 sur le thème "raconter une bêtise ...

[lire plus >>>]
17.05.2017
Ardent, Phafopart et la flèche, par Anjou Vaquette, 5e2
17.05.2017
"D'innombrables questions tournoyaient dans sa tête" (le dilemme d'Ardent) par Carla Wanko, 5e2
17.05.2017
"Le grand jour était venu" (Ardent et Maugré) de Joëlle Geisinger, 5e2
16.05.2017
Le Chevalier Ardent, par Paul Mougneau
08.05.2017
Ardent, Gwendoline et le serpent, par Daphné Perret, 5e2

d'après le sujet de rédactionn "faire le récit d'un dilemme" (manuel ...

[lire plus >>>]
09.03.2017
Récits d'affrontement, par Alix, Wolfram, Hector
07.03.2017
Corrigés du cahier de grammaire p42-61
03.03.2017
Le sujet du concours de l'AMOPA, c'est ici
28.02.2017
Récits d'affrontement, par Fanni, Iris, Ferran, Eli, Davy, 5e4

Le sujet de la rédaction se trouve dans le manuel Terre des lettres ...

[lire plus >>>]
21.02.2017
Le spectacle des 5èmes2, un bilan très réussi !
06.02.2017
Voici l'affiche du spectacle de poésie des 5èmes2 !
16.01.2017
Les plus belles poésies des 5èmes4

"Vite", "le vent", "admirable", la guerre des escargots...(sans ...

[lire plus >>>]
16.01.2017
A tous les écrivains en herbe...

Voici un lien qui aidera les élèves intéressés par l'écriture, et qui ...

[lire plus >>>]
21.12.2016
Préparation du récital de poésie des 5èmes2

Le spectacle de poésie des cinquièmes 2 est prévu pour le ...

[lire plus >>>]
20.12.2016
Les carnets de voyage des cinquièmes

Partez en voyage dans des territoires inconnus, à la découverte de ...

[lire plus >>>]
Nouveaux commentaires
Jessica Dorostkar a écrit le 24.06.2018
Cela fait quelques années que je souhaite réaliser ce spectacle du ... [lire plus >>>]
Christian Glaeser a écrit le 21.06.2018
Je trouve que le foot est un sport passionnant. Il est incroyable que ... [lire plus >>>]
Jakob Prinz a écrit le 20.06.2018
Je trouve que ce texte est vraiment interessant, car il me rappelle ... [lire plus >>>]
Catégories