Sonnets sur le voyage, par les 5e1


Commentaires: 17
bc

Qu'est-ce qu'un sonnet régulier ?

Recette pour faire un sonnet régulier :

Pour faire un sonnet,

Rédigez des alexandrins sur un harmonieux rythme 6 + 6 syllabes.

Répartissez-les soigneusement en deux quatrains et deux tercets.

Jonglez habilement avec les rimes pour arriver à ABBA ABBA CCD EED (variante CCD EDE)?

Avec doigté, subtilité et dextérité, ajoutez-y une once d'inversions poétiques, une poignée de figures de style, une pincée de diérèses...

Ajoutez à cette préparation insolite un brin de folie et de créativité et un vigoureux souffle poétique...

C'est prêt !

Par Laura Schimetits

Le froid fou furieux transperce ma fourrure.

Rêvant d´endroits ardents, je lutte contre lui,

Silencieux, funeste ! On n’entend pas de bruit;

Fougueux et froid il est, mais non plus qu´un murmure

.                                   *

Abattu, fatigué, je cache ma figure

Engourdie, empourprée par celui que je fuis.

Quel  monstre affreux il est ! Je n´ai plus d´énergie

Pour battre l´ennemi… Ce combat est trop dur !

                                   *

Soudain je n´ai plus froid ; surpris, j´ouvre les yeux. 

Éblouis, stupéfaits, ils contemplent les cieux, 

Les arbres, les ruisseaux, les jardins pleins de fleurs.

                                        *

Ce merveilleux tableau où j´ai été conduit,

Me vole tout mon souffle, et toute cette nuit,

J´admire ce pays respirant la douceur.

Par Inès Hammer

À l’ombre des palmiers, sous un soleil de plomb,

On s’assoit sur le sable, un breuvage à la main.

Les nuages s’enfuient dans un ciel qui les tient

Pour ne pas les laisser s’en aller pour de bon.

                                   *

On se laisse tirer vers un sommeil profond,

Sans rêves dérangeants, sans cauchemars malins.

Sur un fier rocher, comme une étoffe de lin,

Une noble mouette fait son apparition… 

                                *

Et soudain une lame ! Un voilier qui approche !

Si fort, si rapide, qu’il transperce la roche.

Je me réveille vite et soulève un sourcil.

                              *

De cet affreux moteur le bruit assourdissant

M’annonce avec fracas mon départ imminent.

Et je me lève donc, des larmes sur les cils.

"Palestine", Par Benedikt Mustafa

Il voyage en avion et atterrit content

Dans un pays qui sent l´orange et le citron,

Aux lieux de culte omniprésents…Mais pas si vite!

Un instant, mais où est Dieu, serait-il absent?

                                  *

Dans ce pays mythique, la cité épique :

Jérusalem son nom, centre des religions,

Plusieurs fois millénaire,  mais cause de guerres ;

Cette ville à présent gît sous l'occupation :

                                *

Soldats devant l´église, soldats à l´entrée…

Mais où est la paix dans la ville des croisés ?

Pas en vue ! Ange passe, ne passera plus…

                                 *

Entre les bons et les mauvais le pays est

Divisé. Mais voici la question : qui est bon?

Jésus-Christ est quand même né ici. Amen.

Par Benjamin Pewsner

Heureux d’y arriver, ils regardaient en haut

Observant autour d’eux : que de majesté !

Oubliant la misère et l’animosité,

Ils ne bougeaient pas, stupéfaits : que c’était beau !

                                   *

Des arbres plus hauts que les alpes autrichiennes,

Et des chiens qui se comportaient comme des rois,

L’odeur absolument fabuleuse des bois,

Des chats qui s’inclinaient comme de grandes reines…

                                  *

Arrivés au pays des merveilles ils étaient

Heureux comme des enfants et aussi gênés

A la pensée de leurs femmes et jeunes filles ;

                                 *

En ce moment les paysages merveilleux

Ne rendaient plus les voyageurs aussi heureux :

Ils voulaient revenir auprès de leur famille.

Par Manon El Shahawi

Sous mes yeux, assoupie, clairière féérique !   

D´innombrables couleurs brillantes autour de moi.

Une merveille que j´ai trouvé sur ma route,

Me menant à travers d´immenses bois épais.

                                 *

Silence mystérieux, ni craquement, ni voix.          

Des cyprès qui tendent leurs cimes vers les cieux,

Se dressent autour de moi, comme des murs en bois.

Une sublime brise effleure mes cheveux.

                                *

Des lilas le parfum monte pour se répandre.  

Tant de gouttelettes de rosée sur ma peau!

Comme la caresse d´une mère inquiète.

                                *

Soudain, des murmures prometteurs du sous-bois !

Je m´élance à la découverte des mystères,

Échangeant le jardin contre un monde excitant.

Par Lisa Gwiss

Le fleuve traversait la très petite ville ;

Le soleil brillait dans notre belle voiture ;

Une panne naissait, et pensant aux pâtures,

Je décidai de sortir de l’automobile.

                            *

Devant moi un jardin : bourgeons à peine éclos !

J´ arrivai sur la plage, marchant lentement ;

Je me posai dans le sable fin, m’amusant ;

J´ inspirai et expirai l'air doux et très chaud

                               *

Le ciel était si bleu, comme la mer centrale ;

Au-dessus de moi volait un oiseau royal :

De plus ça me rendait si enthousiaste

                            *

Je pensais à notre beau voyage en Russie

Quand dans mes rêves ma mère cria : «  Reviens !  »

M’invitant à poursuivre un voyage vaste !

"Cet été", par Morgana Delgrange

Je montais dans un bateau, doré, magnifique ;  

L’odeur de la mer me faisait sentir sereine ;

Les vagues disparaissant faisaient une course…

J’arrivai, admirant le sable à l’horizon  

                                 *

Ah ! L'agaçant soleil tapait comme une balle !

Les fleurs voyaient ainsi les beaux bourgeons éclore. 

Dans un petit jardin, de tournesols couvert,

Tombait la pluie charmante comme belles larmes.

                                     *

Je m’assis vite au bord pour écouter des chants, 

 Chants de la nature, des oiseaux voyageurs.

J’étais loin de ma ville, aucune nostalgie, 

                                 *

Préférant les couleurs au gris de ma maison,

Les merveilles riches à l’ennui fantastique,

Les grandes découvertes à rester assis. 

Par Victor Dimitrov

Qu’est-ce qui est meilleur que le voyage en mer

Vague, mystérieux, splendide et idéal ?

Toujours près des mystères des terres australes,

Le voyage s’écoule comme une mère ! 

                                *

Les oiseaux zinzinulent, le soleil se lève 

Rendez-vous sept heures du matin avec les autres

Quel merveilleux air marin sur cette côte 

Oh ! là ! là ! Cela est comme dans un beau rêve! 

                                 *

Aujourd’hui l’eau est limpide comme le verre. 

Oh! Regardez ces baleines qui prennent d’air ! 

On y a toujours quelque chose à découvrir ! 

                               *

Pas de contact avec le monde extérieur. 

Mais la longue vie est sans ceci bien meilleure !

Ici on peut s’ouvrir, oui, et même sourire...

Par Wendy Compaore

Étant petite je regardais les nuages,

Puis voulais connaître le monde et ses vertus ;

À cet âge, les choses étaient ambiguës,

Et j'observais les mouettes voler vers le large.

                                *

Partir en croisière était l'un de mes beaux rêves :

J'adorais voyager, voir de nouvelles contrées ;

Je voulais découvrir et non rester vautrée :

L'aventure ne se voit que si on se lève !

                                *

Oh ! Que je souhaitais que le vent m'emporte loin !

Mes vacances sans voyages n'en étaient point.

Avoir été dans tant de sublimes endroits,

                                *

Avoir profité de nouvelles atmosphères,

Quelle passion ! Nul ne pouvait la contrefaire 

J'aimerais pouvoir repartir comme autrefois !

Par Alexis Ethvignot

La nature se développe très bien comme

Un œuf qui commence doucement à éclore 

La fourrure des animaux brille comme l’or   

Matin, midi, soir…C’est très joli pour les Hommes.

                                  *

Tous les villageois affluent sur la grande place,

Pour discuter, chanter, danser, faire la fête.

La joie règne enfin dans toutes les maisonnettes,

Reste un homme, figé, tel une statue de glace.

                                  *

A l’aube la neige commençait à tomber,

Pas un seul animal n’osait défier le gel !

D’épais jolis flocons virevoltaient au ciel  

                                 *

En formant un très joli bonhomme de neige. 

Même les arbres lointains n’étaient plus beiges…   

Sous un manteau blanc la journée est terminée.

"Le voyage de la vie", par Gideon Hollinsky

La vie, quel voyage ! Tout d’abord la naissance,

Le cri du nouveau-né, bourgeon prêt à éclore,

Dont le regard naïf, insouciant encore,

Engendre une fraîcheur, une unique flagrance !

                                *

Fragile, tourmenté, renonçant à l’enfance,

L’adolescent chétif est chrysalide alors ;

Révolte et Désarroi se disputent son sort…

Douloureuse errance ! Désir d’indépendance !

                                *

Autonomie acquise ! Enfin maître de soi !

Ce voyage insolite exige quelquefois

De l’humour pour s’enfuir de ces pleurs de la vie.

                               *

Ainsi, close la bouche et ridé le visage,

Prêt à partir enfin, loin, pour le grand voyage,

On accueille la mort, rempli de nostalgie.

"Voyage d’automne", par Sebastian Mattner-Trembleau

Des odeurs de raisins, des matins embrumés,

Un soleil fatigué, le jardin engourdi,

Me donnent à penser que l’été est parti.

Je regarde ennuyé les nuages enfumés.

                              *

Et voici des milliers d’étourneaux sansonnets,

Qui saluent à grands cris leurs amis de Russie ;

Ils refont leurs bagages, ils vont en Italie.

Ils noircissent le ciel en d’immenses ballets.

                               *

Après ce rendez-vous dans le ciel magnifique,

Ils s’attardent un peu sur les fils électriques.

Au revoir à présent, ils s’envolent un matin.

                                *

Un vent frais s’est levé et je ferme les yeux,

Pour pouvoir en rêver, des pays merveilleux,

Où plus doux est l’hiver qu’ici dans mon jardin.

"Mon voyage en mer", par Adrien Onay

Quelle joie, quel plaisir de partir en bateau,

Après avoir examiné l´accastillage !

Loin de notre pays, nous attend une plage ;

Parfait, le bleu du ciel se mélangeant à l´eau.  

                                *

Pensif et rêveur, du pont du bateau, debout,

Je regarde l´immensité bleue de la mer          

Sauvage comme une lionne, loin des terres…                 

Et j´aperçois au loin, au milieu des remous,

                                *

Une île avec une plage semblant très pure.

On se dirige tout droit à très grande allure

Sur notre bateau avec son immense voile.

                               *

Sur cette île, y a t-il de magnifiques sites ?

Les nuages bientôt feront place aux étoiles.

Au-dessus de moi, je vois le ciel au zénith.

"Voyage imaginaire", par Lilli Quehenberger

Assise sur un banc, devant la mer majeure

Là où la terre semble rejoindre le ciel…

L’horizon vaste, que signifie-t-il pour elle ?

Remède naturel, doux baume pour le cœur !

                           *

Cœur amoureux, jeune et rose comme une fleur !

Dans ses yeux s’allument palpitantes étincelles...

Un feu de passion s’attise fort en elle

Qui certes l’inspire, néanmoins lui fait peur.

                            *

De la mer éternelle, les vagues salées

Font fonction pour elle de refuge privé

Lieu enchanté, secret, mystérieux, désert.

                             *

Aussitôt, elle perd l’excédent du poids mort

Elle ne suivra pas les traces d’Isidore,

Sans souci, volera, tendre plume légère.

"Le Voyage", par Viktoria Djurdjev

Effrayant, agaçant, long ou court, froid ou chaud

Ennuyeux, amusant, divers, intéressant,

Épuisant, fatigant, peut-être en mouvement...

Lisez dans les livres les voyages royaux,

                               *

Ou lisez ceux-là, furieux ou désagréables

Prenez un navire, puis lancez-vous en mer,

 Mer pleine de monstres ! Puis respirez de l’air

Frais et aventureux ! Et écrivez des fables…

                                *

Assis dans le jardin, narrant le temps magique

Des voyages en bateau, souvenirs magnifiques!

À vos petits-enfants vous les raconterez

                               *

Ô ! Laissez-les rêver, devenir voyageurs…

Rêver d’un beau navire, si vous le voulez,

Dans l’imagination du malheur et bonheur !

Par Lydia Selmani

Heureux tel l’ombre miroitée devant mes pieds,

Je regarde mes fleurs si extraordinaires,

Vertes comme ma grande pelouse légère.

Oh ! Et aussi rouge que mon sang raffiné.

                              *

Fatigué, je m’allonge à côté d’un panier.

Un panier empaillé de fleurs multicolores !

Le printemps venait ramper, les fleurs fleurissaient.

Quelle adorable, haute, blafarde statue !

                              *

Deux grandes feuilles se situent à côté d’elle.

Dispersés dans le ciel, des beaux oiseaux qui chantent.

Oh ! Là ! Là ! L’harmonie dans mon jardin m’enchante.

                                    *

Les feuilles qui tombent deviennent belles roses.

Oh ! Si multicolore est mon jardin de fleurs !

La douceur des roses me remplit de bonheur.

"Mon petit oiseau", par Selvin Jukic

Mon petit oiseau gentil, n’est pas en prison.

Mais il me rend visite au cours de ses voyages.

Il a vu tous les monts et les verts paysages,

Et il revient toujours, et pour moi ca c’est bon.

                             *

Il a vu l’océan, mon tout petit oiseau,

A volé au-dessus du continent Afrique.

Un vol dur et crevant, mais beau et fantastique.

Il a traversé les pays et l’immense eau.

                                *

Quand il revient me voir, me conte son histoire,

Je désire pouvoir tout sentir et tout voir.

Cela est impossible, rêver est aussi beau.

                               *

J’imagine souvent au milieu de nos jeux,

Et rêve voler, quand je ferme les yeux.

Il a vu la Beauté, mon tout petit oiseau.  

"Dans un train", par Viktor Vernay

Dans le train pour Paris, mon esprit s’envolait

Dans ma tête lourde, Tour Eiffel, Invalides

Images, fantaisie, vues contre le vide

Pour la tristesse, pas de place, je rêvais

                            *

A son allure vive, le train m’emmenait

Champs et jardins, défilaient, sous mes yeux ridés humides

S’enchainaient des kilomètres, longs et vides

Montagnes, plaines et rives se succédaient

                             *

Dans ma cabine l’air empestait le tabac

Ce qui me provoquait un certain embarras

Un sentiment éclos me transportait au loin

                             *

Tabac et train, réveillaient bien des souvenirs

De retour éléphants, princesses et fakirs

Images magiques d’un univers lointain

                                                               ***

Et enfin un poème qui n'est pas un sonnet (mais un très beau poème dont les deux quatrains respectent les rimes embrassées, caractéristiques du sonnet)

par Théo Candelon

Tous soucis et chagrins, toutes choses douloureuses

Se dissipent dans ce jardin, d’impression offreuse

À l’eau smaragdine, et aux colombes amoureuses

                                  *

Et dans l’Océan lointain, des lames colossales

Retombent dans les flots, essayant d’atteindre le ciel,

Et se relèvent de nouveau, en un combat cruel

Elles résident dans ce jardin, les âmes joviales !

                                   *

Tous soucis et chagrins, toutes choses douloureuses

Se dissipent dans ce jardin, d’impression offreuse

À l’eau smaragdine, et aux colombes amoureuses

                                    *

Jardin aux arbres glorieux, aux fruits savoureux

Faisant rougir les Hespérides, d’orgueil, de haine !

Et quelque part dans ce jardin, entre les chênes,

Une jeune âme écrit un récit malicieux.

Par Immanuel Ivstaviev

Ô partir au plus vite, attraper l'horizon !

Ô superbe faim de l'aventure prochaine !

Nous toucherons les tant rêvées terres lointaines,

Seuls ou entourés de sincères compagnons.

                            *

Comme les braves rois du ciel et de la terre,

Sur le voilier glissant vers le nouveau pays,

Dans la douce joie, la voie lactée infinie,

Nous chantons, rêvons à l'unisson sur la mer.

                            *

Dans le vent, exquises illusions de marins !

Goélands et dauphins tous les matins,

Dansent, chantent en choeur, virevoltent, sud, est.

                             *

Bientôt la fin de ce divin voyage ?

Goûtons, dans l'euphorie de notre confiant âge,

L'extraordinaire découverte de l'ouest.



Commentaires

J.Dorostkar a écrit le 18.03.2018

Félicitations à tous les élèves pour leurs travaux. Plusieurs poètes en herbe se sont révélés !

Morgana Delgrange a écrit le 19.03.2018

Commentaire sur la poesie de Benjamin : je trouve cette poésie très belle, elle a de belles rimes et une excellente cohérence ; en plus l'histoire que la poésie raconte est compréhensible et fantaisiste.

Morgana Delgrange a écrit le 19.03.2018

Commentaire sur sonnet de Manon : j'ai choisi de commenter cette poésie car elle a un vocabulaire très riche, elle raconte la route, et les comparaisons sont excellentes et très cohérentes.

Gideon a écrit le 21.03.2018

Le poème "Palestine" de Benedict m'a beaucoup ému car il met l'accent sur la contradiction entre la beauté de la ville de Jérusalem "qui sent l'orange et le citron" avec ses sites religieux et la guerre. Le champ lexical de la guerre avec les "soldats", les "guerres" et "l'occupation" est opposé celui de la religion avec "le centre des religions", "l'église", "l'ange", "Dieu" et "Jésus-Christ". Les questions au sein du poème incitent le lecteur à réfléchir et rendent le poème plus vivant. Le dernier vers "Jésus-Christ est quand même né ici. Amen." fait appel à la raison. Je félicite Benedict pour ce joli poème!

Lydia Selmani a écrit le 21.03.2018

Commentaire sur la poésie de Lilli Quehenberger: je trouve la poésie très impressionnante, les question font du mystère et le champ lexical est très bien mis en scène! commentaire sur la poésie de Benedikt Mustafa: je trouve la poésie de Benedikt très bien à cause de la situation et bien sûr son champ lexical. Ce que j'aime aussi c'est que les mots ne sont pas si difficiles et qu'on peut bien comprendre de quoi il s'agit.

Alexis a écrit le 22.03.2018

Sur la poésie de Théo,vocabulaire très enrichissant et très bonne idée de mettre deux fois le même tercet.

Nicolas a écrit le 22.03.2018

Je trouve que le poème de Benedict est un poème comme un grand poète français avec la répétition dans le deuxième quatrain avec "épique" et "mythique" ou sinon il y a aussi ceux la "nom" et "religion". Son poème me fait penser a tout se qui se passe dans le monde et comme quoi la terre et la vie, on nous l'a offerte et avec tous les attentas qui passent tout le monde s’entretue pour une raison inconnue. Je trouve que son poème raconte ce que vit un combattant tout le temps la pression de tous les jours face au personne radicalisées.

Inès a écrit le 22.03.2018

Commentaire sur la poésie de Laura: je trouve ce sonnet très impressionnant car le vocabulaire est très riche mais on comprend tout de même bien l'histoire que la poésie veut raconter. On remarque très bien la différence entre les quatrains et les tercets, où les sonorités sont beaucoup plus douces alors que dans les quatrains, on veut plutôt montrer le désordre, la force des éléments et l'envie d'abandonner du personnage principal. Par exemple, l'allitération en f dans le premier vers montre très bien la force de vent.Commentaire sur la poésie de Manon: je trouve cette poésie très intéressante, car le vocabulaire est très riche et il y a beaucoup de description. La comparaison entre les gouttes de rosée et la caresse d'une mère inquiète est très bien choisie, car elle transforme quelque chose qui n'est pas toujours agréable en quelque chose de tendre. En plus, la fin est très brusque et on a envie d'en savoir plus!

Benjamin Pewsner a écrit le 22.03.2018

Commentaire sur la poésie de Viktoria : J'ai aimé dans la poésie de Viktoria que le vocabulaire était facile à comprendre et que le champ lexical est très bien mis en scène, ça rendait la poésie plus naturelle. Les moments où il y a beaucoup d'adjectifs l'un après l'autre faisait un effet de dialogue avec le lecteur. Ensuite m'ont plu les rimes qui n'étaient pas des rimes banales. Enfin je trouve que la dernière strophe est vraiment très belle en particulier le dernier vers qui dit que dans l'imagination tout est possible de malheur et bonheur. Je félicite Viktoria pour ce beau travail.

Benedikt a écrit le 22.03.2018

Le poéme "Le voyage de la vie" par Gideon Hollinsky m´a beaucoup plu, car il montre de facon très émouvante le cycle de la vie en utilisant un vocabulaire trés riche et recherché avec des mots tels que "chrysalide", "desarroi" et "errance". De plus la partie qui traite de l'adolecence est écrite avec le discernement que peut seul avoir un adolescent, qui comprends bien et vit la transition de l'enfance à l'état adulte. Il decrit bien ce sentiment dans le vers "fragile,tourmenté, renonçant à l’enfance".En conclusion encore un grand compliment à l´auteur: Tu as expliqué de facon très lyrique le cours de la vie. Je te félicite!

Jdorostkar a écrit le 22.03.2018

Très beaux commentaires, très intelligents, des uns et des autres ! Continuez ainsi et n'oubliez pas : on ne félicite pas que ses meilleurs amis !

Aziza a écrit le 23.03.2018

J’ aime bien le poème d’ Alexis Ethvignot car il met beaucoup d’ expressions qui riment avec son thème et son lexique est aussi très facile à comprendre. J’ai aussi trouvé très intéressant le fait qu’il passe du printemps à l’ Hiver. Je suis curieuse de savoir ce qu’il a motivé à faire ça et j’ aime bien aussi le poème de Bénédikt Mustafa car j’aime le fait de mélanger le thème des religions et des guerres dans celui du voyage et aussi son vocabulaire est très facile à comprendre, ses descriptions font voyager le lecteur. On a même l’ impression de sentir les parfums des oranges et des citrons. Et il pose des questions que tout le monde se pose.

jdorostkar a écrit le 23.03.2018

Aziza : dans ton commentaire (très intéressant), j'ai juste modifié l'expression "champ lexical" que j'ai remplacé par "lexique" et "vocabulaire", car un champ lexical est quelque chose de plus précis que ce que tu évoques (par exemple le champ lexical de la mer : poissons, bateau, plage, etc). J'espère qu'Alexis répondra à ta question indirecte :-) Bonnes vacances !

Sebastian a écrit le 24.03.2018

Commentaire sur le poème de Wendy. Je trouve que cette poésie est bien écrite. Elle utilise un vocabulaire simple, mais cela reste très poétique. On s'imagine facilement le rêve de voyage qu'elle avait quand elle était petite.

Adrien Onay a écrit le 24.03.2018

J´aime la poésie de Selvin parce qu´ elle est facile à comprendre, mais elle respecte tout de maison les règles d´un sonnet. La poésie est très gaie. Selvin décrit bien la vie d´un petit oiseau et sa poésie fait rêver. On aurait envie d´être à la place de ce petit oiseau. Je trouve que le dernier vers est le meilleur " Il a vu la Beauté, mon tout petit oiseau"

Sophie Brouard a écrit le 06.04.2018

Commentaire sur le poème de Gideon: Je trouvve ce poème très impressionnant car il montre bien le cycle de la vie. Le vocabulaire est très approprié.

Viktoria Djurdjev a écrit le 08.04.2018

La poésie de Wendy est très riche en vocabulaire, en spécial de vocabulaire que nous avons dans notre carnet, ce qui fait l’histoire, en moins pour les élèves de notre classe, très compréhensible. À mon avis, les rimes n’ont pas l’air à être des rimes que tu as juste mises pour que ça convient avec le nombre de syllabes et avec les rimes, mais ça à l’air que tu as écrit ce texte, et que les rimes n’ont même pas été faites exprès, même si je sais que ce n’est pas le cas. Je trouve très bien que tu as mise comme dernière phrase un enjambement parce qu’avec un enjambement, la phrases à l’air plus importante, et en mettant ceci en fin de poème, je crois que ca fait tout le poème plus important. J’ai choisi ce poème car après avoir lu, je t’aurais vraiment cru tous ce que tu racontes dans ce poème, car tu as raconté très passionnée et réaliste.

Écrire un commentaire



Commentaire:

Le commentaire sera visible dès que le modérateur l'aura approuvé.
Envoyer le commentaire

 

 

À propos de ce blog
Surtout créé pour garder une trace des textes (souvent de grande qualité) des élèves, que nous n'avons pas toujours le temps de lire en classe, mais aussi des projets et sorties menées en classe et en dehors, ce blog se veut aussi un lieu d'échange ! Chacun de mes élèves est encouragé à participer, soit par un commentaire, soit par un texte sur un thème au choix. Faites nous partager vos passions, qui peuvent être littéraires ou non !
Derniers articles
07.04.2020
Inventer un épisode de l'Odyssée - par les 6e1

Voici le texte de vos rédactions sur l'Odyssée rencontrant un monstre ...

[lire plus >>>]
17.11.2018
Sortie à l'Albertina des 2ndes5

Le vendredi 5 novembre, les élèves de 2nde5 se sont rendus à ...

[lire plus >>>]
17.11.2018
Comment reconnaître un ogre ? (par les 6ème2)

Dans Sacrées sorcières de Roald Dahl, la grand-mère du narrateur nous ...

[lire plus >>>]
27.10.2018
Rallye dans Vienne des sixièmes

Le 11 octobre, toutes les classes de sixièmes ont participé à un ...

[lire plus >>>]
29.06.2018
Une fin d'année en beauté : le défi lecture

Le vendredi 29 juin de 9:30 à 12:30, les trois classes finalistes du ...

[lire plus >>>]
27.06.2018
Sortie au Motorikpark et au Zoom

Le 26 juin, après la sortie au théâtre et alors que les 5èmes5 ...

[lire plus >>>]
26.06.2018
Sortie au théâtre : Lust am Leben, Theater Wozek

Le mardi 26 juin, les classes de 5e1 et 5e5 se sont rendus pour la ...

[lire plus >>>]
24.06.2018
Le voyage de Gulliver à Brobdingnac, ou le pays des géants, par Antoniu, 5e5

Gulliver parcourt le nouveau pays dans lequel il est arrivé :

C’éta ...

[lire plus >>>]
24.06.2018
Compte-rendu de l'atelier théâtre du 19 juin avec Karl Wozek, par Inès (5e1) et Antoniu (5e5)
24.06.2018
"Escape game", un phénomène à la mode, par Tyra, 5e5

« Escape game », jeu d’évasion ludique est un nouveau concept à ...

[lire plus >>>]
18.06.2018
Ma passion pour le foot, par Olivier, 5e5

Aujourd’hui je vais vous parler de ma passion pour le sport,  plus ...

[lire plus >>>]
18.06.2018
L'Arizona, par Antoniu, 5e5
13.06.2018
Une musique plaisante, par Kirill, 55

Cette année j’ai découvert un nouveau style de musique inconnue pour ...

[lire plus >>>]
12.06.2018
Ma passion pour le dessin, par Isabella, 55

J'adore dessiner, j'ai toujours adoré dessiner.

Quand ...

[lire plus >>>]
04.06.2018
Sortie au WUK : ``Um zwei beginnt die Revolution´´, par Leon, 55

Le Mercredi 16 Mai, nous sommes parties dans le cadre du cours ...

[lire plus >>>]
03.06.2018
La montagne (poème de Florian, 5e5)
03.06.2018
"Mon merveilleux jardin", spectacle du concours de poésie 2018 !
23.04.2018
Carnet de voyage : Lilli au Sri Lanka

Pendant les vacances de Pâques, Lilli s'est rendue, en famille, au Sri ...

[lire plus >>>]
19.04.2018
L'amour fou de Tristan et Iseut (textes et dessins d'élèves de 5e5)
22.03.2018
Poésies du jardin, par les 5e5 (et quelques élèves de 5e1)

Deux jours après le début du printemps, je mets ici les poésies ...

[lire plus >>>]
22.03.2018
Sortie au Dschungel Theater, Parzival

Les 13 et 14 mars 2018, à 10h30, nous, élèves de 5e5 et de 5e1  ainsi ...

[lire plus >>>]
14.03.2018
Sonnets sur le voyage, par les 5e1

Après avoir étudié quatre poésies dont trois sonnets de Du Bellay, ...

[lire plus >>>]
07.02.2018
Exercices poétiques, par les 5e1
18.01.2018
Les carnets de voyage des 5e

Imaginez que vous découvrez une nouvelle civilisation, un monde ...

[lire plus >>>]
11.12.2017
Notre visite à Paris, par Laura, 5e1

Au retour des vacances de Toussaint, Laura et Manon, élèves de 5e1, se ...

[lire plus >>>]
24.11.2017
Sortie au cinéma : Wallay de Berni Goldblat

Le 13 Novembre, nous sommes allés au Votivkino pour voir le film ...

[lire plus >>>]
15.11.2017
Les bêtises des 5e1 et des 5e5 (2017-2018)

Voici quelques bêtises racontées par les élèves !

[lire plus >>>]
15.11.2017
Sortie au Dschungel, Atlas der abgelegenen Inseln
14.11.2017
Défi lecture 2017-2018 : à vos marques, prêts, lisez !

Cette année, vous allez participer au défi lecture dans lequel les cin ...

[lire plus >>>]
30.06.2017
Le spectacle Les Fourberies de Scapin par les 5e4

Les 23 et 28 juin 2017, les élèves de la 5ème4 ont représenté avec ...

[lire plus >>>]
29.06.2017
Un lieu merveilleux, par Daphné et Clara, 5e2
13.06.2017
Les bêtises des 5èmes2

Voici les rédactions des 5èmes2 sur le thème "raconter une bêtise ...

[lire plus >>>]
17.05.2017
Ardent, Phafopart et la flèche, par Anjou Vaquette, 5e2
17.05.2017
"D'innombrables questions tournoyaient dans sa tête" (le dilemme d'Ardent) par Carla Wanko, 5e2
17.05.2017
"Le grand jour était venu" (Ardent et Maugré) de Joëlle Geisinger, 5e2
16.05.2017
Le Chevalier Ardent, par Paul Mougneau
08.05.2017
Ardent, Gwendoline et le serpent, par Daphné Perret, 5e2

d'après le sujet de rédactionn "faire le récit d'un dilemme" (manuel ...

[lire plus >>>]
09.03.2017
Récits d'affrontement, par Alix, Wolfram, Hector
07.03.2017
Corrigés du cahier de grammaire p42-61
03.03.2017
Le sujet du concours de l'AMOPA, c'est ici
28.02.2017
Récits d'affrontement, par Fanni, Iris, Ferran, Eli, Davy, 5e4

Le sujet de la rédaction se trouve dans le manuel Terre des lettres ...

[lire plus >>>]
21.02.2017
Le spectacle des 5èmes2, un bilan très réussi !
06.02.2017
Voici l'affiche du spectacle de poésie des 5èmes2 !
16.01.2017
Les plus belles poésies des 5èmes4

"Vite", "le vent", "admirable", la guerre des escargots...(sans ...

[lire plus >>>]
16.01.2017
A tous les écrivains en herbe...

Voici un lien qui aidera les élèves intéressés par l'écriture, et qui ...

[lire plus >>>]
21.12.2016
Préparation du récital de poésie des 5èmes2

Le spectacle de poésie des cinquièmes 2 est prévu pour le ...

[lire plus >>>]
20.12.2016
Les carnets de voyage des cinquièmes

Partez en voyage dans des territoires inconnus, à la découverte de ...

[lire plus >>>]
Nouveaux commentaires
Jessica Dorostkar a écrit le 24.06.2018
Cela fait quelques années que je souhaite réaliser ce spectacle du ... [lire plus >>>]
Christian Glaeser a écrit le 21.06.2018
Je trouve que le foot est un sport passionnant. Il est incroyable que ... [lire plus >>>]
Jakob Prinz a écrit le 20.06.2018
Je trouve que ce texte est vraiment interessant, car il me rappelle ... [lire plus >>>]
Catégories