Sortie au Dschungel Theater, Parzival


Commentaires: 15
bc

En amont, les élèves de Mme Weiss avaient travaillé sur le livre Parzival en allemand et les deux classes, en cours de français, sur le livre Le Roi Arthur de Michael Morpurgo où Perceval était mentionné. Nous avons également lu un extrait de Perceval de Chrétien de Troyes pour étudier les caractéristiques du héros médiéval et de l’amour courtois.

La pièce a duré environ 70 minute dans des conditions agréables.

Inspirée de la littérature médiévale, l’œuvre était originale et la mise en scène moderne. Le décor était simple, et grâce au projecteur, on ne devait pas changer l’arrière-plan ou faire des pauses pour que le public sache où on se trouvait : les lumières jouaient un rôle dans cette pièce, dans la jungle on mettait des couleurs roses vertes, et pendant les leçons une lumière blanche. Les tenues étaient modernisées : celui qui aide Perceval à devenir chevalier apparaît en bicyclette. La tenue du héros chevalier était un pyjama rose et un bonnet de natation. Tout cela a rendu le spectacle très plaisant. 

Après avoir lu le livre Le roi Arthur de Michael Morpurgo, nous remarquons beaucoup de différences entre ce dernier et la pièce :

Tout d’abord, dans le livre, Perceval est décrit comme un chasseur doué avec sa javeline alors que dans la pièce, cela n’est pas dit. Au Moyen-Âge, le fait de tuer quelqu’un est beaucoup plus courant que de nos jours. Alors que dans le livre, Perceval tue de nombreux animaux, il est choqué lorsque, dans la pièce, il tue un oiseau et ne comprend pas pourquoi celui-ci est mort.

En plus de tout cela, : le roi Arthur semble très majestueux et sage dans le roman de Morpurgo, mais quand il est apparu sur scène lors de notre sortie, nous avons été très surpris, car il était jeune et très moderne. Il se moquait de tout et ne paraissait pas du tout royal.

D’une manière générale, dans le livre, la chevalerie et le fait de se battre sont beaucoup plus importants que dans la pièce, où ces thèmes sont un prétexte pour évoquer les thèmes de la liberté et de la découverte du monde, thèmes qui concernent encore un spectateur moderne.

Dès le début nous avons été frappés par le comique des gestes et des mots des acteurs, les répétitions amusantes des mots, l’interprétation des rôles.

Le personnage principal, Parzival, nous a fait beaucoup rire grâce à ses répétitions comiques des mots, méthode utilisée aussi par les acteurs des rôles Gawain et le roi Arthur. Parzival montre un caractère très enfantin, qui dans l’interprétation des gestes et des mots entraîne le comique de situation.

Le roi Arthur, joué d’ailleurs par le même acteur qui fait le rôle de Gawain, représente lui aussi un personnage très amusant. Par son comique de caractère et par les mots utilisés, qui sont le contraire du vrai roi Arthur de la légende, il réussit ainsi à nous faire rire, surtout quand on voit comment il oblige le naïf Parzival (également très différent du personnage du mythe médiéval) à accomplir plusieurs missions pour montrer qu’il est un vrai chevalier. 

Conduit Amour, dame aimée de Perceval, semble comique parce qu´elle est une femme, mais elle est joué par un homme (allusion claire à Concita Wurst) et elle met un sac de boxe en dessous de ses vêtements pour faire comme si elle était enceinte.

La tenue vestimentaire des acteurs, qui n’a rien à voir avec la mode médiévale, même pas avec leur statut social (chevalier, roi), mais au contraire est sportive et moderne contribue au ridicule des rôles et à fait rire. Par exemple l'armure gagnée par Perceval (en réalité une combinaison de type pyjama) le fait paraître encore plus ridicule puisqu’elle est toute rose.

Dans cette parodie des thèmes médiévaux, les mots et les expressions modernes du quotidien comme ‘’Was ist ??!! , ‘’ Zak Bum !!’’, ‘’Kolossal !!’’ etc  font augmenter le comique à chaque instant. Ces expression relèvent du comique de mots et aussi de répétition.

Autre exemple de ce type de comique : lorsque la mère couvre Parzival de coussins pour qu’il ne se fasse plus mal, en grimpant aux arbres, elle lui ordonne par ailleurs de ne plus grimper aux arbres. Cette scène est répétée plusieurs fois. Une autre répétition : au moment au le roi Arthur mentionne le Graal et qu’une mélodie apparaît après le mot « Graal ». Cette mélodie est répétée de façon complétement incontrôlée.

Enfin, cette pièce joue beaucoup sur le comique de gestes, par exemple quand la personne la moins âgée fait semblant d’embrasser une femme alors que c’est une punchingball, ou le passage où l’acteur plus âgé saute à la corde et quand il fait « was ist » sur un ton censé impressionné le public. Les scènes de bagarre étaient également très drôles

Dans cette pièce on se moque de la notion médiévale d’être un héros ou d’être chevalier. Un message est que la violence n’est pas le bon chemin.

A travers ce comique, la pièce fait réfléchir aux stéréotypes portant sur l’âge et le genre (masculin – féminin)

Dans la pièce, le chevalier ´´Parzival´´ est joué par un homme Ceci joue sur le cliché du vaillant chevalier, jeune, hardi et fort.

Quelques scènes jouent aussi sur le clichés qu´un homme ne porte pas de rose, l´armure de Perceval étant de couleur rose.

Le cliché de l´homme indépendant et couronné de succès, est contredit par le personnage de Parzival, et par l´excessif amour de sa mère. Elle essaye de toute ses forces de le protéger de tout le mal du monde pour ne pas le perdre jamais, de la même façon  dont elle a perdu son mari : la chevalerie.

Dans la pièce vue, le personnage principal de Perceval défait tout les clichés de la société sur les hommes à travers son armure ridicule, sa façon naïve de penser et son obéissance.

Ainsi, à partir de la pièce on peut réfléchir aux causes de ces clichés, et peut-être se demander si ces stéréotypes sont vraiment nécessaires.

D’ailleurs, dans son monologue, à la fin de la pièce, Perceval réaffirme entre autres son droit à être “mignon” s’il le veut !

Dans la pièce de théâtre, Perceval apprend à être un adulte, à se libérer du cocon familial, prendre ses propres décisions.

La mère de Perceval veut qu’il reste tout le temps avec elle et qu’il ne voie pas le sang, de la violence et de la mort. Elle agit ainsi,  car elle ne veut pas qu’il  meure comme son père à la guerre : ainsi, dans la pièce, interdit-elle à Perceval de grimper aux arbres en lui mettant un à un des coussins et un casque. C’est ainsi qu’il ne sait rien du monde, de la guerre et de la haine.

Mais l’appel de l’aventure est trop fort : après avoir rencontré un chevalier, Perceval veut devenir un vrai homme (un chevalier), mais il ne respecte pas les clichés des chevaliers. Il reste un enfant qui longtemps garde son bonnet à clochettes.

À la fin, il veut se libérer de sa mère, ne veut plus suivre les conseils et ordres de celle-ci. Perceval ne veut plus non plus suivre les modèles d’un vrai homme (chevalier) tel que Gauvain le lui a appris à le faire avec une liste de leçons, dont Perceval, heureusement, finit par s’émanciper : il a compris qu’il doit penser par lui-même. Il veut être libre et un homme, chevalier à sa manière, comme il le dit dans sa chanson finale, « Nous sommes nés pour être libre ».

Pour résumer, la pièce a beaucoup plu à la plupart d’entre nous, nous l’avons trouvée extrêmement amusante et nous la recommandons vivement à tout le monde !

                                                                      *

Merci aux élèves des deux classes pour la rédaction de cet article, en particulier à Tyra, Amandine, Inès, Jakob, Antoniu, Adrien, Alexis, Viktor, Morgana



Commentaires

Morgana Delgrange a écrit le 23.03.2018

J’ai vraiment apprécié cette œuvre parce que elle est originale et le fait que les directeurs ont reconstruit d’une vieille histoire une autre moderne je trouve extraordinaire. En plus on s’ennuyait pas du tout il y avait toujours des actions et de l’entrainement.

Kirill Boltz a écrit le 24.03.2018

Moi aussi la pièce m'a beaucoup plu. C'était assez drôle et la pièce de théâtre comme je l'ai dit m'a beaucoup plu. Cependant des moments étaient inutiles ou trop longs ce qu'on pouvait raccourcir. Les autres spectateurs ( petits enfants ) étaient très perturbants. Les acteurs ont bien joué et sont resté concentrés aux cris des enfants. Les personnages du livre ont été parodiés ce qui rendait la pièce encore plus ludique.

Antoniu Pavel a écrit le 26.03.2018

J'ai vraiment aimé cette pièce, car le thème médiéval a été présenté d'une manière très moderne, ce qui a augmenté le comique déjà existant en cette parodie. J'ai beaucoup apprécié le jeu des acteurs, qui était passionnant et captivant.

Niki Tagar a écrit le 27.03.2018

Tolle Lektüre, großartiges Theater! Solche fächerübergreifenden Projekte finde ich sehr sinnvoll, das sollte es öfter geben. Gerade im Literaturunterricht gibt es ja viele spannende gemeinsame Anknüpfungspunkte. Wer sich übrigens für moderne, unterhaltsame Fantasy-Literatur im Stil der Artusromane interessiert, dem seien Walter Moers Zamonien-Romane empfohlen : "Rumo" könnte man etwa als einen wiedergekehrten Parzival durchgehen lassen - siehe www.zamonien.de/buch_rumo.php .

Florian Schreiber a écrit le 29.03.2018

Cette pièce de théâtre m'a bien plu parce qu'elle n'était pas monotone mais vivante et interactive.De plus, elle avait un côté comique ce qui rendait la pièce intéressante et ludique. Le seul bémol c'était que certaines scènes ennuyeuses étaient trop longues comme quand le roi du Graal gémissait de douleur sans arrêt.

Mero Huck a écrit le 02.04.2018

Je n‘ai pas trop aimé la pièce de théâtre,car la pièce était plutôt pour des enfants d‘un âge inférieur à nous. Presque toute la pièce a été un peu ridiculisé. Parfois,il y avait aussi des scènes un peu ennuyeuses et inutiles.Mais à beaucoup de moments la pièce était intéressante et amusante.

Koloman Mautner a écrit le 02.04.2018

J'ai trouvé cette pièce très intéressante et ludique car elle est une parodie de l'histoire de Tristan et Iseut. Cette très anciene histoire a été transposée d'une façon moderne très intéressante. En gros la pièce ne pouvait être meilleure!

Eloi Jeaunaux a écrit le 03.04.2018

Je n'ai pas trop aimé cette pièce car je l'ai trouvée ennuyeuse et longue. J'ai été déçu par la mise en scène et les décors : en effet pas d'armure, pas d'épée ni de costume moyenâgeux comme le nom de la pièce aurait pu le laisser entendre. En Bref, rien ne m'a transporté dans l'univers de Parcival.

Alexander Stippl a écrit le 04.04.2018

Je n'ai pas beaucoup aimé cette pièce parce que je trouve elle n'était pas pour notre âge. Il y avait beaucoup de choses qui n'étaient plus drôle parce que c'était pour les bébés et les acteurs ont beaucoup exagéré. Mais j'ai trouvé bien que dans cette pièce, les acteurs ont tout inversé. En plus c'était moderne.

Emilie Stutzmann a écrit le 04.04.2018

Je n'ai pas vraiment aimé cette pièce de théâtre. Premièrement, je trouve que la pièce n'était pas adaptée à notre âge, et l'histoire légendaire de Perceval a été complétement ridiculisée, ce qui ne m'a pas vraiment plu. Bien sûr, la plupart des scènes étaient amusantes, mais aussi exagérées. Par exemple, je détestais quand les acteurs commençaient à chanter, ça m'a cassé les oreilles!

Jakob Prinz a écrit le 04.04.2018

Je n'ai pas trop aimé cette pièce car elle étatit pas vraiment pour des enfants dans notre âge et plutôt pour des enfants plus jeunes. En plus L'humour ne m'a pas plus car c'était aussi pour des enfant qui sont à un âge plus inférieur que le notre.Mais pour 5 Euro par personne, cette piéce était assez bonne.

Hans johnson a écrit le 05.04.2018

J’’adore le prénom Perceval. Mais sinon, j’y comprend rien à tout.

olivier musyl a écrit le 05.04.2018

J'ai trouvé la pièce intéressante. Il y avait des moments marrants, mais aussi ennuyeux et des moments qui j'ai trouvé trop longs. Ce qui m'a plu c'est que c'était une représentation moderne de l'histoire de Perceval et la pièce était une parodie. Ce qui m'a gêné et que je trouvais un peu énervant était les cris des enfants. Je trouve pénible de tellement mélanger les âges. La pièce ne m'a pas trop plu mis à part les moments comiques.

Viktoria Djurdjev a écrit le 08.04.2018

La pièce était très amusante à regarder. Après avoir lu le livre, nous connaissons déjà l'histoire assez bien, c'était donc facile à comprendre. Je ne crois pas que tout le monde aurais bien compris, si nous n'aurons pas lu le livre. En spécial le fait que Perceval est joué par un acteur plutôt vieux, m'a fait beaucoup rire, puisqu'on avait un jeune homme qui voulait apprendre à être adulte à un homme beaucoup plus âgé, ce qui normalement est dans l'autre sens. Sinon la pièce m'a beaucoup plu, c'était une histoire qu'on apprend à l'école, mais elle est montrée si amusante qu'on a totalement oublié qu'on était là-bas pour apprendre.

Lucie Baroin a écrit le 09.04.2018

Malgré le fait que je trouve que cette pièce n'était pas adaptée à notre âge, c'était très amusant à regarder. Ce qui a perticulièrement été amusant, c'est quand les acteurs utilisaient du langage familier.L'histoire de Perceval a été ridiculisé, il y avait aussi des moments d'éxagération qui pouvaient parfois devenir ennuyeux.

Écrire un commentaire



Commentaire:

Le commentaire sera visible dès que le modérateur l'aura approuvé.
Envoyer le commentaire

 

 

À propos de ce blog
Surtout créé pour garder une trace des textes (souvent de grande qualité) des élèves, que nous n'avons pas toujours le temps de lire en classe, mais aussi des projets et sorties menées en classe et en dehors, ce blog se veut aussi un lieu d'échange ! Chacun de mes élèves est encouragé à participer, soit par un commentaire, soit par un texte sur un thème au choix. Faites nous partager vos passions, qui peuvent être littéraires ou non !
Derniers articles
08.06.2020
Une parodie de la fable "Le Corbeau et le Renard" par Benjamin Rabier
31.05.2020
Dessins de fables, par Elena

Je lis les fables en français et en russe. Notre poète de 19ième ...

[lire plus >>>]
31.05.2020
Portraits chinois sur Baudelaire, par les 1°2
31.05.2020
Anthologies poétiques à partir des Fleurs du mal
25.05.2020
Un abécédaire sur le livre Vendredi ou la vie sauvage
24.05.2020
Ecrire une brève à partir d'un titre (6e1)

De plus en plus de vols de sacs à main dans le métro ! Un homme ...

[lire plus >>>]
24.05.2020
Mon interview d'une star

Prépare l'interview de ta vedette préférée, en cinq questions !

[lire plus >>>]
19.05.2020
J'écris de ma fenêtre (poèmes écrits par les 1°2)

"Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde,
Je verrai ...

[lire plus >>>]
15.05.2020
Des recettes de cuisine exotiques à la manière de Vendredi
13.05.2020
Plusieurs étapes du travail sur Vendredi ou la vie sauvage, par Elena

Bravo à Elena pour son travail très enthousiaste sur le livre ! (et ce ...

[lire plus >>>]
11.05.2020
Portraits araucans à la manière de Vendredi

 „C’est un ruban d’argent, c’est un murmure entre les saules, c’est ...

[lire plus >>>]
06.05.2020
Raconter une expérience personnelle - par les 6e1

Imagine que tu es dans une colonie de vacances, et que lors d'une ...

[lire plus >>>]
06.05.2020
Le coronavirus : récits d'expérience

 Vous pouvez envoyer vos réflexions, votre témoignage personnel au ...

[lire plus >>>]
29.04.2020
Rédiger la suite d'un extrait de roman policier en insistant sur les émotions (6e1)

(d'après Arthur Conan Doyle, Le Chien des Baskerville) Nous nous ...

[lire plus >>>]
29.04.2020
Vendredi ou la vie sauvage de Michel Tournier : un roman d'aventure lu par les 6e1

Voici une sélection de travaux particulièrement créatifs, ou des ...

[lire plus >>>]
16.04.2020
Ecritures à partir des récits d'aventure - 6e1
07.04.2020
Inventer un épisode de l'Odyssée - par les 6e1

Voici le texte de vos rédactions sur l'Odyssée rencontrant un monstre ...

[lire plus >>>]
17.11.2018
Sortie à l'Albertina des 2ndes5

Le vendredi 5 novembre, les élèves de 2nde5 se sont rendus à ...

[lire plus >>>]
17.11.2018
Comment reconnaître un ogre ? (par les 6ème2)

Dans Sacrées sorcières de Roald Dahl, la grand-mère du narrateur nous ...

[lire plus >>>]
27.10.2018
Rallye dans Vienne des sixièmes

Le 11 octobre, toutes les classes de sixièmes ont participé à un ...

[lire plus >>>]
27.10.2018
Visite à l'Albertina par les 2nde5

Le 5 octobre dernier, après avoir lu des nouvelles de Maupassant et ...

[lire plus >>>]
29.06.2018
Une fin d'année en beauté : le défi lecture

Le vendredi 29 juin de 9:30 à 12:30, les trois classes finalistes du ...

[lire plus >>>]
27.06.2018
Sortie au Motorikpark et au Zoom

Le 26 juin, après la sortie au théâtre et alors que les 5èmes5 ...

[lire plus >>>]
26.06.2018
Sortie au théâtre : Lust am Leben, Theater Wozek

Le mardi 26 juin, les classes de 5e1 et 5e5 se sont rendus pour la ...

[lire plus >>>]
24.06.2018
Le voyage de Gulliver à Brobdingnac, ou le pays des géants, par Antoniu, 5e5

Gulliver parcourt le nouveau pays dans lequel il est arrivé :

C’éta ...

[lire plus >>>]
24.06.2018
Compte-rendu de l'atelier théâtre du 19 juin avec Karl Wozek, par Inès (5e1) et Antoniu (5e5)
24.06.2018
"Escape game", un phénomène à la mode, par Tyra, 5e5

« Escape game », jeu d’évasion ludique est un nouveau concept à ...

[lire plus >>>]
18.06.2018
Ma passion pour le foot, par Olivier, 5e5

Aujourd’hui je vais vous parler de ma passion pour le sport,  plus ...

[lire plus >>>]
18.06.2018
L'Arizona, par Antoniu, 5e5
13.06.2018
Une musique plaisante, par Kirill, 55

Cette année j’ai découvert un nouveau style de musique inconnue pour ...

[lire plus >>>]
12.06.2018
Ma passion pour le dessin, par Isabella, 55

J'adore dessiner, j'ai toujours adoré dessiner.

Quand ...

[lire plus >>>]
04.06.2018
Sortie au WUK : ``Um zwei beginnt die Revolution´´, par Leon, 55

Le Mercredi 16 Mai, nous sommes parties dans le cadre du cours ...

[lire plus >>>]
03.06.2018
La montagne (poème de Florian, 5e5)
03.06.2018
"Mon merveilleux jardin", spectacle du concours de poésie 2018 !
23.04.2018
Carnet de voyage : Lilli au Sri Lanka

Pendant les vacances de Pâques, Lilli s'est rendue, en famille, au Sri ...

[lire plus >>>]
19.04.2018
L'amour fou de Tristan et Iseut (textes et dessins d'élèves de 5e5)
22.03.2018
Poésies du jardin, par les 5e5 (et quelques élèves de 5e1)

Deux jours après le début du printemps, je mets ici les poésies ...

[lire plus >>>]
22.03.2018
Sortie au Dschungel Theater, Parzival

Les 13 et 14 mars 2018, à 10h30, nous, élèves de 5e5 et de 5e1  ainsi ...

[lire plus >>>]
14.03.2018
Sonnets sur le voyage, par les 5e1

Après avoir étudié quatre poésies dont trois sonnets de Du Bellay, ...

[lire plus >>>]
07.02.2018
Exercices poétiques, par les 5e1
18.01.2018
Les carnets de voyage des 5e

Imaginez que vous découvrez une nouvelle civilisation, un monde ...

[lire plus >>>]
11.12.2017
Notre visite à Paris, par Laura, 5e1

Au retour des vacances de Toussaint, Laura et Manon, élèves de 5e1, se ...

[lire plus >>>]
24.11.2017
Sortie au cinéma : Wallay de Berni Goldblat

Le 13 Novembre, nous sommes allés au Votivkino pour voir le film ...

[lire plus >>>]
15.11.2017
Les bêtises des 5e1 et des 5e5 (2017-2018)

Voici quelques bêtises racontées par les élèves !

[lire plus >>>]
15.11.2017
Sortie au Dschungel, Atlas der abgelegenen Inseln
14.11.2017
Défi lecture 2017-2018 : à vos marques, prêts, lisez !

Cette année, vous allez participer au défi lecture dans lequel les cin ...

[lire plus >>>]
30.06.2017
Le spectacle Les Fourberies de Scapin par les 5e4

Les 23 et 28 juin 2017, les élèves de la 5ème4 ont représenté avec ...

[lire plus >>>]
29.06.2017
Un lieu merveilleux, par Daphné et Clara, 5e2
13.06.2017
Les bêtises des 5èmes2

Voici les rédactions des 5èmes2 sur le thème "raconter une bêtise ...

[lire plus >>>]
17.05.2017
Ardent, Phafopart et la flèche, par Anjou Vaquette, 5e2
17.05.2017
"D'innombrables questions tournoyaient dans sa tête" (le dilemme d'Ardent) par Carla Wanko, 5e2
17.05.2017
"Le grand jour était venu" (Ardent et Maugré) de Joëlle Geisinger, 5e2
16.05.2017
Le Chevalier Ardent, par Paul Mougneau
08.05.2017
Ardent, Gwendoline et le serpent, par Daphné Perret, 5e2

d'après le sujet de rédactionn "faire le récit d'un dilemme" (manuel ...

[lire plus >>>]
09.03.2017
Récits d'affrontement, par Alix, Wolfram, Hector
07.03.2017
Corrigés du cahier de grammaire p42-61
03.03.2017
Le sujet du concours de l'AMOPA, c'est ici
28.02.2017
Récits d'affrontement, par Fanni, Iris, Ferran, Eli, Davy, 5e4

Le sujet de la rédaction se trouve dans le manuel Terre des lettres ...

[lire plus >>>]
21.02.2017
Le spectacle des 5èmes2, un bilan très réussi !
06.02.2017
Voici l'affiche du spectacle de poésie des 5èmes2 !
16.01.2017
Les plus belles poésies des 5èmes4

"Vite", "le vent", "admirable", la guerre des escargots...(sans ...

[lire plus >>>]
16.01.2017
A tous les écrivains en herbe...

Voici un lien qui aidera les élèves intéressés par l'écriture, et qui ...

[lire plus >>>]
21.12.2016
Préparation du récital de poésie des 5èmes2

Le spectacle de poésie des cinquièmes 2 est prévu pour le ...

[lire plus >>>]
20.12.2016
Les carnets de voyage des cinquièmes

Partez en voyage dans des territoires inconnus, à la découverte de ...

[lire plus >>>]
Nouveaux commentaires
Damien a écrit le 02.12.2018
J´ai trouvé ces textes très humoristiques et intéressants. Les idées ... [lire plus >>>]
Yessine Ben Nejma a écrit le 29.11.2018
J'ai bien aimé l'histoire de Nicolas Adam. Son histoire est drôle est ... [lire plus >>>]
vittorio martelli a écrit le 29.11.2018
j'ai aimer celui de nicolas parceque l'image est drole [lire plus >>>]
Catégories